Publié par 9 commentaires

Monument du 27ème Bataillon de Chasseurs Alpins (Braye-en-Laonnois- 02 – Aisne)


Panneau indiquant le monument de la 27ème BCA à Braye-en-Laonnois
Panneau indiquant le monument de la 27ème BCA à Braye-en-Laonnois – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

A propos du monument …

Ce monument rend hommage aux morts de la Grande Guerre, de 1939-1945 et aux résistants. Il est principalement dédié à la mémoire des morts de deux bataillons de Chasseurs Alpins, les 27ème et 67ème. Il fut érigé en 1947 à l’emplacement du PC du lieutenant Romieu, d’où il trouva la mort le 6 juin 1940.


Vue du monument de la 27ème BCA depuis l'entrée du site
Vue du monument de la 27ème BCA depuis l’entrée du site – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Le monument de la 27ème BCA vu de face
Une autre vue du monument de la 27ème BCA – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Historique des combats du 27ème BCA dans l’Aisne …

Aux abords du monument, on trouve affiché un petit historique des combats du 27ème BCA dans l’Aisne. En voici le récit complet :
« …Au cours de la guerre de 1914-1918, le 27ème BCA fut envoyé dans tous les secteurs du front. Dans l’Aisne en 1917 :
En avril, il attaque la tranchée de Lutzen (nom donné par les allemands à l’une de leurs positions).
Le 10 août, au Chemin des Dames, il repousse une terrible contre-attaque qui lui vaut sa quatrième citation, à l’ordre du Corps d’Armée.
En octobre, il attaque à Pargny-Filain, près du fort de la Malmaison, où il met en fuite l’ennemi.
En 1918, en août et septembre, au Sud-Ouest de Laon, il attaque le 31 août et prend des positions allemandes, sur la ligne Hindenburg, obtenant ainsi sa septième citation à l’ordre de l’armée.

Détenteur de 9 citations, il voyait son fanion décoré de la fouragère de la Légion d’Honneur. Le président du Conseil Georges Clémenceau tint à lui faire l’honneur d’une visite personnelle.

Les combats du 67ème BCA pendant la première guerre mondiale :
Constitué à la mobilisation générale le 2 août 1914, avec un encadrement actif provenant en grande partie du 27ème BCA, le 67ème se forma à Villefranche-sur-Mer. Après une courte période d’instruction et d’entraînement, il était embarqué dès le 21 à destination de nos frontières.
Pendant quatre ans, il fit preuve des plus belles qualités guerrières et se montra l’égal des bataillons actifs.
Le 13 août 1918, ses actions d’éclat lui avait fait décerner le titre de « troupe de choc incomparable ». Engagé dans tous les secteurs, sur la Somme, la Meuse, la Marne, l’Aisne, l’Alette, le Chemin des Dames, à Craonne, à la Malmaison, dans les Vosges, à Metzéral, au Reigchater, au Linge, à l’Hartman, il termina la campagne sur la Sambre en franchissant le canal tenu par des troupes d’élite allemandes, le 67ème titulaire de la fouragère verte, avait mérité au cours de la campagne 6 citations à l’ordre de la division, 3 citations à l’ordre du corps d’armée et 3 citations à l’ordre de l’armée.
En 1917, le 23 octobre, près de ce lieu, il enlève les positions d’entre deux monts et du ravin de Vaux dans le secteur de la Malmaison.
Le 25, il soutient une attaque sur Filain.
En août 1918, du 8 août au 17 septembre, il est engagé dans la région de Vauxaillon et se couvre à nouveau de gloire. »


A la mémoire de nos morts 1914-18 - 1939-45
« A la mémoire de nos morts 1914-18 – 1939-45 » – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Pour vous rendre sur le site …

Le monument des 27ème et 67ème Bataillons de Chasseurs Alpins se situe sur la commune de Braye-en-Laonnois. Pour vous rendre sur le site, vous devez suivre le Chemin des Dames (D18CD) puis prendre la direction de Ostel et suivre les panneaux indiquant « Monument du 27ème B.C.A. » ou « 27e B.C.A. ». Cette route se trouve entre la ferme de La Royère et celle de Malval. Attention au bout d’un bon kilomètre, vous devrez prendre un mauvais chemin de terre à sens unique, aucune possibilité de vous ranger sur le bas côté. Au bout de ce chemin, vous découvrirez un petit monticule aménagé avec un petit parking et une aire de pique-nique. Si le chemin de terre est en trop mauvais état lors de votre visite, nul doute que vous devrez finir le chemin à pied.