Publié par 9 commentaires

Monument Commémoratif de la Butte de Chalmont (Oulchy-le-Château – 02 – Aisne)

Quelques photos du lieu …

A propos du monument …

Ce monument, dit « Les Fantômes » commémorant la victoire de la deuxième bataille de la Marne par les alliés, se dresse majestueusement sur la butte de Chalmont à près de 155 mètres d’altitude. Financé grâce à une souscription nationale, il rend hommage aux soldats tombés pour la France lors des combats de 1918.

Cette oeuvre, haute de huit mètres, du sculpteur Paul Landowski (1875-1961), commencée en 1919, fut inaugurée le 21 juillet 1935 par le Président de la République, Albert Lebrun.


La France et le bouclier aux trois déesses : liberté, égalité, fraternité
La France et le bouclier aux trois déesses : liberté, égalité, fraternité – En arrière plan, les fantômes – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Les fantômes sont au nombre de huit, ils ont tous les yeux clos et ils représentent une jeune recrue, un sapeur, un mitrailleur, un grenadier, un colonial, un fantassin, un aviateur et le spectre de la mort sortant de son linceul.


Les huit fantômes du monument de la butte de Chalmont
Les huit fantômes du monument de la butte de Chalmont – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sur la photographie ci-dessous, on peut observer les quatre séries d’escaliers qui séparent la statue de la France et les huit fantômes, ils symbolisent les quatre années de guerre du premier conflit mondial.


Les quatre escaliers pour quatre années de guerre
Quatre séries d’escaliers pour quatre années de guerre entre 1914 et 1918 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

A droite et à gauche de la statue représentant la France, on trouve deux grandes stèles qui relatent les événements de 1918.

Celle de gauche est à la mémoire des officiers, sous-officiers et soldats, vainqueurs des dures journées du 15 juillet au 4 août 1918, annonciatrices de la délivrance, de la victoire et de la paix…


Seconde stèle du monument de la butte de Chalmont
Stèle à la mémoire des officiers, sous-officiers et soldats qui ont combattu du 15 juillet au 4 août 1918 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Celle de droite, relate les opérations militaires :

« Le 15 juillet 1918, l’ennemi engage la bataille en Champagne contre les IVème, Vème et VIème armées – Le 17, ses efforts sont brisés de Château-Thierry à l’Argonne. A l’aube du 18 juillet, entre Nouvron et la Marne, les Xème et Vème armées s’élancent à l’assaut sur le flanc de l’ennemi, atteignent le soir le front Pernant-Torcy, progressent sans arrêt les jours suivants et enlèvent la butte de Chalmont (25 et 26 juillet), succès décisif qui repousse l’ennemi sur les plateaux du tardenois. Il tente en vain de résister au nord de l’Ourcq – combats du Grand-Rozoy – il est rejeté sur la Vesle. Soissons est délivré, 30.000 prisonniers et un matériel considérable sont capturés. Le front est raccourci de 50 km, la voie Paris-Chalons rétablie, la menace contre Paris levée. Après trois semaines de durs combats, auxquels participèrent des divisions américaines, britanniques et italiennes, la seconde bataille de la Marne se terminait victorieusement. L’initiative des opérations passait aux mains des alliés »


Première stèle du monument de la butte de Chalmont
Stèle relatant les événements survenus entre le 15 juillet et le 4 août 1918 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Paul Landowski et Les Fantômes :

Les Fantômes, sculpture monumentale érigée sur la Butte Chalmont près d’Oulchy-le-Château (Aisne), est l’une des œuvres majeures de Paul Landowski.
Le sculpteur français d’origine polonaise (1875-1961), célèbre depuis qu’il a obtenu le Grand Prix de Rome en 1900 pour son David combattant Goliath, achève, dès 1923, un plâtre de la future œuvre. Il représente sept soldats d’armes différentes et en leur sein un jeune homme nu, héros sacrifié, s’élevant vers le ciel. Il rappelle la souffrance des hommes précipités dans la guerre.
Cette préfiguration de l’œuvre de commande qui doit commémorer la 2e bataille de la Marne est saluée par la critique. L’artiste et les commanditaires se mettent alors en quête d’un emplacement pour l’élévation du monument. La Butte Chalmont est choisie en 1927 en dépit du peu d’enthousiasme du sculpteur. La collaboration avec l’architecte Jean Taillens finira par convaincre ce dernier de l’intérêt du site.
Les Fantômes sont sculptés en granit rose “pierre d’éternité” et inaugurés en 1935 par le président Lebrun. Au pied du site, une statue de La France, également signée Landowski, arbore un bouclier sur lequel sont sculptés la Liberté, l’Egalité et la Fraternité.
Hasard de l’histoire, c’est à la Butte Chalmont qu’en 1968 Charles de Gaulle prononcera une allocution lors de son dernier voyage comme président de la République.


Paul Landowski en 1932
Le sculpteur français Paul Landowski en 1932 – (Source : Wikimedia Commons).

Inauguration du monument de la butte de chalmont en 1935
Inauguration du monument de la butte de chalmont le 21 juillet 1935 par le Président de la République Albert Lebrun – Journal Le Matin n°18750 du lundi 22 juillet 1935 – (Source : gallica.bnf.fr).

Sources …

Monument national de la seconde bataille de la Marne : (fr.wikipedia.org)

Paul Landowski et Les Fantômes : (www.chemindesdames.fr)

Pour en savoir davantage sur le sculpteur français Paul Landowski : (fr.wikipedia.org)

Pour vous rendre sur le site…

Que vous partiez de Château-Thierry ou de Soissons, prenez la D1 en direction d’Oulchy-le-Château. Quittez la D1 en suivant les panneaux indiquant « Les Fantômes de Landowski ». Vous devrez donc suivre la D22 en direction de Beugneux. Arrivé à environ 500 mètres de ce village, vous serez amené à tourner et à prendre la D229 en direction de Wallée, toujours en suivant les panneaux indiquant « Les Fantômes de Landowski ». L’entrée est libre et le parking est gratuit.