Publié le

Parution livre : Images de l’Oise – 1915 – 1916 – 1917 à aujourd’hui


Images de l'Oise - 1915-1916-1917 à aujourd'hui - Bruno Jurkiewicz

NOUVELLE PARUTION LIVRE

Images de l’Oise – 1915-1916-1917 à aujourd’hui (Tome II)

Bruno Jurkiewciz

Caractéristiques : broché, paru le 06/07/2017 aux éditions Ysec, 160 pages, format : 21 x 29,8 cm, Prix éditeur : 26,00 €.

Publié le

La Clairière et le Musée de l’Armistice (Compiègne – 60 – Oise)

Quelques photos du lieu …

A propos de la Clairière …

C’est en ces lieux sur la commune de Compiègne que fut signé le 11 novembre 1918 l’armistice qui mettait fin à la plus grande guerre de l’histoire.

La clairière n’existait pas mais seulement une futaie cachée aux vues aériennes de l’ennemi.

Les deux voies qui la traversaient, venaient d’un épi de tir relié à la gare de Rethondes et utilisé pour des pièces d’artillerie lourde à grande portée.

Sur l’une, fut amené le 8 novembre 1918 à l’aube, le train dans lequel les plénipotentiaires allemands , venus de La Capelle par la route, avaient pris place à Tergnier.

Sur l’autre, le train qui servait derrière les lignes de poste de commandement au Maréchal Foch.

Mieux que son quartier général, le calme de la forêt semblait assurer le recueillement propice à une telle rencontre.

La clairière fut aménagée et inaugurée en 1922 et le wagon installé en 1927, dans un abri musée jusqu’en juin 1940.

Au même emplacement qu’en 1918, le wagon accueillit les délégations allemande et française pour la signature de l’armistice le 22 juin 1940 mettant fin à la campagne de France.

A la fin du second conflit mondial (1939-1945) la clairière, les monuments et le musée furent remis en l’état de façon à perpétuer le souvenir de ce haut lieu historique.


Un char Renault FT 17 de 1918 dans la clairière de l'Armistice
Un char Renault FT 17 de 1918 exposé en extérieur juste devant l’entrée du musée de la Clairière de l’Armistice – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Char Renault FT 17 …

Devant l’entrée du musée de la Clairière de l’Armistice, on peut admirer un magnifique char Renault FT 17 de 1918. Sur une plaque apposée sur le socle surlquel repose le char, on peut lire l’inscription suivante :

1918 / CHAR RENAULT FT 17 / CAMP D’ENTRAINEMENT à CHAMPLIEU (60) / PREMIER ENGAGEMENT / 31 MAI 1918 / PLOISY – CHAZELLES – CHAUDUN (02) ».

Informations pratiques …

Adresse : Musée de l’Armistice – Route de Soissons – 60200 Compiègne

Téléphone et Fax : 03.44.85.14.18

Email : wagon.armistice@wanadoo.fr

Publié le

La statue du maréchal Foch dans la Clairière de l’Armistice (Compiègne – 60 – Oise)


La statue du maréchal Foch dans la Clairière de l'Armistice à Compiègne
La statue du maréchal Foch dans la Clairière de l’Armistice à Compiègne – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

A propos de la statue …

La statue du maréchal Foch est l’oeuvre de Firmin Michelet, sculpteur et artiste graveur, né le 20 septembre 1875 à Tarbes, commune dans laquelle il est décédé le 14 octobre 1951.

Cette oeuvre en pierre fut inaugurée en 1937, elle rend hommage à l’un des principaux artisans de la victoire des alliés et décédé huit ans plus tôt à Paris, le 20 mars 1929.


Vue rapprochée de la statue du maréchal Foch à Compiègne
Vue rapprochée de la statue du maréchal Foch à Compiègne – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Sources …

Clairière de l’Armistice (fr.wikipedia.org)

Livre(s) sur le maréchal Foch …

Foch, chef de guerre, livre en français, Elizabeth Greenhalgh, Editions Talladier, 681 pages, 2013.
Livre disponible sur le site Amazon.fr.

Foch, livre en français, Jean-Christophe Notin, Editions Perrin, 648 pages, 2008.
Livre disponible sur le site Amazon.fr.

Liens utiles …

Ferdinand Foch sur le site « fr.wikipedia.org »

Firmin Michelet sur le site « fr.wikipedia.org »

Pour vous rendre sur le site …

La statue du maréchal Foch se situe dans la forêt de Compiègne, dans la clairière de l’Armistice.

Publié le

Le monument à l’armée française libératrice de l’Alsace-Lorraine (Compiègne – 60 – Oise)


Le monument à l'armée française libératrice de l'Alsace-Lorraine à Compiègne
Le monument à l’armée française libératrice de l’Alsace-Lorraine à Compiègne – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

A propos du monument …

Le monument à l’armée française libératrice de l’Alsace-Lorraine est également appelé le monument « du Matin » ou encore « des Alsaciens-Lorrains ». Erigé en 1922 par le ferronnier d’art Edgar Brandt (1880-1960), il fut offert par le quotidien parisien « Le Matin » grâce à une souscription émise par le journal.
Le monument fut édifié au niveau de l’ancien carrefour forestier du Francport. Oeuvre en grès des Vosges, elle représente « l’aigle germanique » abattu par « le glaive français » pointé sur lui.


Plan rapproché du monument à l'armée française libératrice de l'Alsace-Lorraine à Compiègne
Plan rapproché du monument à l’armée française libératrice de l’Alsace-Lorraine – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Carte postale ancienne du monument du "Matin" dans la forêt de Compiègne
Carte postale ancienne du monument du « Matin » dans la forêt de Compiègne

Sur le monument on peut lire les inscriptions suivantes :

11 novembre / 1918 / 1914 / 1918 / Aux héroïques soldats de France / défenseurs de la patrie et du droit / Glorieux lébérateurs de l’Alsace et de la Lorraine ».


Le monument du matin photographié depuis la clairière de l'Armistice
Le monument « du matin » en arrière-plan photographié depuis la clairière de l’Armistice – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Sources …

La clairière de l’armistice – Le monument du Matin (www.14-18.oise.fr)

Liens utiles …

Edgar Brandt sur le site « fr.wikipedia.org »

Pour vous rendre sur le site …

Le Monument à l’armée française libératrice de l’Alsace-Lorraine se situe dans la forêt de Compiègne, en bordure de la D546 entre Rethondes et Compiègne. Il fait face à l’allée principale de la clairière de l’Armistice.

Publié le

Le Monument à la mémoire des Gardes des Eaux et Forêts (Compiègne – 60 – Oise)


Le monument à la mémoire des Gardes Forestiers de la forêt de Compiègne
Le Monument à la mémoire des Gardes des Eaux et Forêts à Compiègne – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

A propos du monument …

Ce monument fut inauguré le 4 novembre 1920 et initialement érigé au carrefour du capitaine Rollin (anciennement carrefour du Chêne Vert) dans la Forêt de Compiègne sur l’actuelle D130 (Route des Vineux), à proximité de la Maison Forestière des Vineux (Route du Mont des Cornouilliers). En 1995, le monument fut nettoyé et déplacé au bout de l’allée Triomphale de la clairière de l’Armistice de Compiègne, à environ 150 mètres de la majestueuse statue du Maréchal Foch.


Détails du monument à la mémoire des Gardes des Eaux et Forêts de Compiègne
Détails du monument à la mémoire des Gardes des Eaux et Forêts de Compiègne – (Source : By Namarie (Own work) – septembre 2012 [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons).

Depuis mon passage en 2008 et comme nous le voyons sur cette photographie du site commons.wikimedia.org, le monument est de nouveau orné des médailles de la « Légion d’Honneur et de la « Croix de guerre ».

Sur le devant du monument, on peut lire l’inscription suivante :

A / La / Mémoire / de Mr le Garde Gal des Eaux et Forêts / Rolin / Capitaine au 121e Régt d’INFie / Tombé glorieusement / Le 4 mai 1918 / Devant Bailleul Nord / Des Gardes Forestiers / Olivier / Ss Lt au 54e R.I. / Disparu le 26 avril 1915 / au combat de la tranchée de Calonne / Brangé / de la 6e Cie de CHrs Ftiers / Mort pour la France le 5 Avril 1915 / Sous Verdun – Bois de la Grurie ».

(Il s’agit du « Bois de la Gruerie » à Vienne-le-Château que les soldats français appelèrent « le bois de la Tuerie »)