Le monument à la mémoire de Gaston de Gironde et du 16ème Dragons (Vivières – 02 – Aisne)

par | 24 novembre 2016 | Lieux de mémoire | 1 commentaire

Le monument à la mémoire de Gaston de Gironde et du 16ème Dragons à Vivières – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Lieux de mémoire de la Grande Guerre

Le monument à la mémoire de Gaston de Gironde et du 16ème Dragons à Vivières (02-Aisne)

Auteur : Eric Le Maître

A propos de Gaston de Gironde …

Né le 3 avril 1873 à Ferrensac (Lot-et-Garonne) dans une famille d’ancienne et haute noblesse, le comte Eugène Marie Laurent Gaston de Gironde est issu de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr.

À la mobilisation de 1914, le lieutenant Gaston de Gironde commande le 2e escadron du 16e Dragons de la 5e division de cavalerie du général de Cornullier-Lucinière. Il a pour adjoint les lieutenants Henri de Kérillis, de Villelume, Gaudin de Villaine et Ronin. Son escadron a reçu pour ordre de marcher en pointe et de s’enfoncer dans la forêt de Villers-Cotterêts. Le 9 septembre 1914 au soir, il se trouve à quelques kilomètres au sud-ouest de Soissons, à une quinzaine de Pierrefonds, non loin d’un village appelé Mortefontaine dans la ferme de Vaubéron.

L’escadron est encerclé et pourchassé par les troupes allemandes. À 22h, un paysan signale aux dragons français la présence d’une escadrille de huit avions allemands Aviatiks stationnés pour la nuit à environ un kilomètre. Gironde ordonne l’assaut et, à 1h30, les 40 cavaliers chargent les avions allemands.

Gaudin de Villaine est tué par un tir de mitrailleuse installée sur une automobile, tandis que Gironde est mortellement blessé par cette même mitrailleuse, Le chef d’escadrille allemand est également tué lors de l’assaut et Kérillis gravement blessé, mais les huit Aviatiks sont détruits. Du côté français, il y a 27 survivants dont 8 blessés.

Ramassé par deux de ses cavaliers, le lieutenant de Gironde est transporté à l’ambulance allemande installée dans le château de Vivières (Aisne), propriété de l’écrivain Henry Bataille. Il y succombe deux heures plus tard le 10 septembre.

Ce combat mineur est resté dans les mémoires pour sa symbolique : le baroud d’honneur de l’arme du passé, la cavalerie, contre l’aviation, fer de lance des armées modernes.

(Source : article tiré du site fr.wikipedia.org)

Photographie montrant le monument en juillet 2013, le site a été modifié et amélioré depuis mon passage en mai 2008
(Photo © 2013 Google)

Plaque commémorative à la mémoire de Gaston de Gironde
(Photo © 2008 Eric Le Maître)

Sur la plaque commémorative faisant face à la route, on peut lire l’inscription suivante :

A la mémoire de / Gaston de Gironde / Lieutenant au 16ème Regt de Dragons / Tombé ici en preux / comme il le méritait / Commandant un escadron envoyé en / reconnaissance au milieu des lignes / allemandes fit dans la nuit du 10 sep. 1914 / une attaque héroïque contre un convoi / d’aéroplanes qu’il détruisit – citation à l’armée

Sur une seconde plaque commémorative apposée sur le monument, on peut lire l’inscription suivante :

Officiers et Cavaliers / du 16ème Régiment de Dragons / Morts pour la France / au combat de Vivières / 10 septembre 1914. / – / De Gironde -Lieutenant / Gaudin de Villaine – Sous-Lieutenant / – / Crety – Brigadier / Porte – Brigadier / Joussemet – 2ème classe / Liverneaux – 2ème classe / Potet – 2ème classe /Neveux – 2ème classe / Petit – 2ème classe / Chaudorge – 2ème classe /Chiffoleau – 2ème classe / Cossenet – 2ème classe / Dudit – 2ème classe

Plaque commémorative à la mémoire de officiers et cavaliers du 16ème Dragons tués lors de l’engagement du 9 septembre 1914
(Photo © 2008 Eric Le Maître)
Citation gravée sur le monument à la mémoire de Gaston de Gironde à Vivières
(Photo © 2008 Eric Le Maître)

Sur une troisième plaque commémorative, on peut lire un paragraphe de la Chanson de Roland :

Il était pareil à son épée, / comme elle, droit, doux fort et brillant. / Il avait la trempe / du / soldat chrétien

Remise en place de la plaque manquante sur le monument de l’Escadron de Gironde

La municipalité de Vivières, avec le soutien financier des Associations Soissonais 14-18, son président Jean-Luc Pamart et du Souvenir Français, son délégué Alain Mascitti , a fait reposer la plaque manquante sur le monument commémorant le fait d’arme de l’Escadron de Gironde en bordure de la D81.
Les honneurs sont régulièrement rendus devant ce monument par l’Amicale du 16eme Dragon et l’an passé encore par l’Ecole des Sous Officiers de Cavalerie de Saumur.

Cette restauration a été rendu possible grâce à la photographie mise à disposition par Dominique Parfait.

(Source : Site officiel de la commune de Vivières)

Remise en place de la plaque manquante sur le monument de l’Escadron de Gironde
(Photo © 2015 vivieres.fr)
Aujourd’hui, le corps du lieutenant Gaston de Gironde repose dans le cimetière communal de Vivières.

Sources

Gaston de Gironde page Wikipédia – fr.wikipedia.org
Vivières page Wikipédia – fr.wikipedia.org
Mairie de Vivières – vivieres.fr

Pour vous rendre sur le site …

Le monument à la mémoire de Gaston de Gironde se situe en bordure de la D81 en quittant Vivières pour prendre la direction de Montigny-Lengrain. Vous avez la possibilité de stationner votre véhicule juste devant le monument.

1 Commentaire

  1. Béatrice Moronvalle

    Mon grand père Louis Moronvalle a participé à l’attaque du terrain d’aviation allemand. Il chargeait au sabre et les allemands avaient des mitrailleuses sur les avions.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement toute l’actualité du site Guerre 1914-1914 dans votre boîte de messagerie.

Consentement RGPD

Important ! Vous devez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien que vous allez recevoir dans votre boîte de messagerie.