Publié le

Le Monument des Basques – Chemin des Dames (Craonnelle – Aisne – 02)

Quelques photos du lieu …

A propos du monument …

Ce monument haut de 14 mètres est l’oeuvre de Mathieu Forest (architecte) et Claude Grange (sculpteur), tous les deux sont eux-mêmes d’anciens combattants de la Grande Guerre. Il fut inscrit au titre des monuments historiques en 2003 et restauré en 1967.

De nos jours, on trouve sur le site deux pupitres et quatre panneaux d’informations destinés aux visiteurs.


Le monument des Basques vu de face
Sculpture représentant un basque en costume traditionnel portant le regard sur les bords sud du plateau du Chemin des Dames – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Une oeuvre surprenante …

Empreint d’un fort régionalisme, le Monument des Basques est dû à l’initiative des anciens combattants du sud-ouest de la France. Les souscriptions publiques et les subventions des communes basques et landaises ont financé sa construction.

Le monument est inauguré le 30 septembre 1928. Plus de 500 Landais et Basques, anciens combattants, veuves ou orphelins de guerre, ont fait le voyage pour y assister.


Le défilé des anciens combattants devant le monument des Basques
Le défilé des anciens combattants devant le monument des Basques.

Douleur et recueillement lors de l’inauguration du monument des Basques
Douleur et recueillement lors de l’inauguration du monument des Basques.

La 36ème Division d’Infanterie au Chemin des Dames …

Cette division est en majorité composée de mobilisés originaires des Landes, des Hautes et Basses Pyrénées. Elle combat à plusieurs reprises sur le Chemin des Dames, et fait figure de division martyre, en raison de l’importance des pertes qu’elle subit dans la défense ou l’attaque de positions difficiles, notamment entre Hurtebise et Craonne et sur le plateau de Californie. En septembre 1914, la 36ème DI tente de conserver les positions françaises sur la crête du Chemin des Dames, mais en vain.

Du 4 au 6 mai 1917, elle prend d’assaut le plateau de Californie et réussit à l’occuper. Les pertes sont tells que deux brigades doivent être supprimées, faute d’effectifs. Après une courte période de repos, la 36ème DI remonte en ligne, et subit une forte contre-attaque allemande les 3 et 4 juin 1917. De retour sur le Chemin des Dames le 15 septembre 1918, elle attaque dans le secteur d’Allemant. Les combats font rage jusqu’à la retraite des Allemands en deçà de l’Ailette, en octobre 1918.


Plaque commémorative en mémoire des combattants du 49ème RI
Plaque commémorative en mémoire des combattants du 49ème RI – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Une plaque commémorative a été apposée au pied de la sculpture représentant un basque en costume traditionnel.

Elle porte l’inscription suivante :

Aux vaillants / combattants français / du 49ème R.I. / tombés à Gozée, le 23-08-1914 / pour la défense de la justice / et de la liberté. / Les groupements patriotiques / de Gozée, / Le 8 mai 1960″.


Détails de la face latérale Ouest
Détails de la face latérale Ouest du monument des Basques – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sur la face Ouest du monument, on peut lire les inscriptions suivantes :

12ème R.I. Tarbes / 34ème R.I. Mont de Marsan ».

18ème R.I. Pau / 49ème R.I. Bayonne ».


Détails de la face latérale Est
Détails de la face latérale Est du monument des Basques – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sur la face Est du monument, on peut lire les inscriptions suivantes :

218ème R.I. de Pau ».

14ème R.A. de Tarbes ».

249ème R.I. Bayonne ».


Face Nord du monument des Basques
Face Nord du monument des Basques – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sur la face Nord du monument, on peut lire l’ inscription suivante :

À la gloire /
de la /
36ème division d’Inf. /
Qui prit une part glorieuse /
à toutes les batailles de la / Guerre 1914-1918 /
Charleroi – Guise /
Marne – Craonne /
Août 1914 – Avril 1916 /
Verdun – Argonne /
Somme – 1916 /
Craonne – Alsace /
Champagne-1917 /
Montdidier – Courcelles /
Chemin des Dames /
Laonnois 1918 /
En mémoire /
des combats qu’elle livra /
sur ce plateau /
Craonne – Vauclerc /
Hurtebise (septembre 1914) /
Les Creutes (25 janvier 1915) /
Craonne – Californie /
Mai-Juin 1917 /
Monument élevé par /
souscription publique sur /
l’initiative des A.C. de la /
division /
Inauguré /
le 30 septembre 1928 /
sous la présidence du /
général Mittelhausser ».


Les différents commandants de la 36ème DI durant la Grande Guerre
Face Nord du monument des Basques – Plaque mentionnant les noms des différents commandants de la 36ème DI durant la Grande Guerre – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Toujours sur la face Nord du monument, on peut lire l’inscription suivante sur une plaque située sous la première stèle :

La 36ème DI fut commandée par / Général Jouanic 1914 / Général Paquette 1916-1917 / Général Bertin 1914 / Général Mittelhauser 1918 / Général Lestoquois 1915″.

Pour vous rendre sur le site …

Le monument des Basques se situe sur la commune de Craonnelle. Pour s’y rendre, prenez la D18 (Chemin des Dames) depuis Craonnelle en prenant la direction de Bouconville-Vauclair. Le site est clairement indiqué (Monument des Basques). Le parking est gratuit.

Une réflexion au sujet de « Le Monument des Basques – Chemin des Dames (Craonnelle – Aisne – 02) »

  1. Faisant des recherches familiale (malgré mon patronyme Breton la moitié de ma famille est Basque) je suis tombé sur votre site. Ma maman qui vient de décéder était native d’Ustarritz,elle m’a souvent dit qu’un de ses oncle avait servit de modèle à un monument au mort mais sans me dire s’il s’agissait de celui d’Ustarritz ou d’un autre lieu. N’ayant pas de photo de cet oncle j’ai donc fait des recherches auprès du site internet du ministère de la défense et j’ai découvert que Jean Baptiste Eliceiry (le nom de jeune fille de ma mère) né à Ustarritz le 13 décembre 1886 , caporal au 249°°régiment d’infanterie avait été « tué à l’ennemie » (sic) le 9 mai 1917 à Craonnelle. Savez vous, vous qui avez rédiger l’historique du monument, quelles sont les personnes qui ont servis de modèle à Messieurs Forest et Grange pour leur sculpture ?
    En vous remerciant par avance pou vos lumières.
    Cordialement,
    Bernard Lagadeuc (Eliceiry)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *