Publié le

On les aura ! 2ème emprunt de la défense nationale


Affiche On les aura !
Affiche « On les aura ! », 2ème emprunt de la défense nationale

On les aura ! 2ème emprunt de la défense nationale

Cette affiche fut publiée à Paris en 1916, certainement l’une des plus célèbres, elle montre un poilu tenant un fusil dans une main et exhortant ses compagnons d’armes de l’autre. Le texte encourage les Français à souscrire au deuxième emprunt de la défense nationale. Au total, il y en aura quatre émis durant la guerre par le gouvernement. Celle-ci est l’œuvre de l’illustrateur et caricaturiste Abel Faivre (1867-1945), et fut publiée par Devambez, maison de graveurs et d’imprimeurs reprise par Édouard Devambez en 1873, puis par son fils André Devambez. Cette maison produisit beaucoup d’autres affiches pendant le conflit.

Cette affiche est disponible à la vente sur le site Amazon.fr.

Publié le

Monument du souvenir au « Rond de la Reine » (Villers-Cotterêts – 02 – Aisne)


Le monument du souvenir au Rond de la Reine à Villers-Cotterêts
Le monument du souvenir au « Rond de la Reine » à Villers-Cotterêts – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

A propos du monument …

Dans la forêt de Retz, entre Villers-Cotterêts et Puiseaux-en-Retz, sur le bord de la D811, on trouve un monument du souvenir au lieu-dit « au rond de la Reine ». Une oeuvre de J. Sauvanet, orné d’une sculpture de François Sicard, inauguré en septembre 1922.


Vue rapprochée du monument du souvenir au Rond de la Reine
Vue rapprochée du monument du souvenir au « Rond de la Reine » – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Côté route, le monument porte l’inscription suivante :

Passant / Arrête-toi ».


Inscription en anglais au dos du monument du souvenir au Rond de la Reine
Inscription en anglais au dos du monument du souvenir au « Rond de la Reine » – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Sur la face cachée du monument depuis la route, on peut lire une inscription en anglais , dont voici la traduction :

En l’honneur des officiers et soldats des Grenadiers Guards, des Coldstreams Guards et des Gardes irlandais qui tombèrent à cet endroit le 1er Septembre 1914.

Ce mémorial a été placé ici par la mère de l’un d’entre eux, le sous-lieutenant George-Edward CECIL, tombé à l’âge de 18 ans ».

Pour vous rendre sur le site …

Le monument du « Rond de la Reine » est situé dans la forêt Domaniale de Retz. Prenez la D81 depuis Villers-Coterêts en direction de Vivières. Il se trouve à gauche de la route juste avant le croisement entre la D81 et la route forestière du Faite. Il n’y a pas de place de parking dédié mais vous pouvez facilement vous garer sur la bas-côté de la route.

Publié le

Monument du Général Mangin (Puiseux-en-Retz – 02 – Aisne)


Panneau indiquant le chemin du monument du général Mangin
Panneau indiquant le chemin du monument du général Mangin – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

A propos du monument …

Au coeur la forêt de Retz à environ cinq kilomètres au nord de Villers-Cotterêts se trouve le monument du « général Mangin », érigé à l’endroit même où le génie de l’armée française avait construit une tour d’observation en vue de la grande contre-offensive alliée de l’été 1918.


Le monument du général Mangin
Le monument du général Mangin perdu au milieu de la Forêt de Retz – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

C’est d’ici que le général Mangin dirigea l’attaque alliée du 18 juillet 1918.
Offensive décisive qui marqua pour les allemands la fin de leur espoir de victoire.

La tour d’observation du général Mangin s’écroula définitivement lors d’une tempête en octobre 1924. Pour en perpétuer le souvenir, On décida de construire un monument représentant l’observatoire dans son intégralité.


Vue rapprochée du monument du général Mangin
Vue rapprochée du monument du général Mangin – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Ce monument commémoratif en granite poli des Vosges, réalisé entre 1925 et 1926 par Mr Sauvanet, fut inauguré le 14 novembre 1926 au cours d’une grande et belle cérémonie qui réunissait notamment le maréchal Foch, sept généraux dont Gouraud et Weygand, des sénateurs, la mère, la femme et les quatre enfants du général Mangin (décédé l’année précédente).

Le monument porte l’inscription suivante :

Ici s’élevait / l’observatoire du haut duquel / le général Mangin / dirigea l’attaque du 18 juillet 1918 / qui força la victoire ».


Portrait du général Mangin
Photographie prise en 1915 du général Charles Mangin (1866-1925)(Source : gallica.bnf.fr).

Pour vous rendre sur le site …

Le monument du général Mangin est situé au lieu-dit la Tour Réaumont dans la forêt Domaniale de Retz. Prenez la D81 depuis Villers-Coterêts puis suivre le panneau « Tour d’observation du général Mangin ». Il faut tourner à droite juste après le monument du souvenir au « Rond de la Reine » et prendre la route forestière du Faite. Après 2 km de route, il faut s’arrêter et continuer à pied jusqu’au monument. Il n’y a de la place que pour stationner un seul véhicule.

Publié le

La ferme d’Hurtebise (Bouconville-Vauclair – 02 – Aisne)

Quelques photos du lieu …

A propos d’Hurtebise …

Avant la première guerre mondiale, la ferme d’Hurtebise était une ancienne ferme cistercienne dépendante de l’abbaye de Vauclair.

La ferme, totalement détruite lors des combats de la Grande Guerre (Elle fut incendiée lors des affrontements de septembre 1914), fut reconstruire presque à l’identique après la guerre.

Napoléon Ier passa la nuit la veille de la bataille de Craonne (7 mars 1814) dans l’ancienne ferme. Il est à noter que deux boulets de cette bataille sont posés comme ornements sur les piliers de la portail d’entrée.

On s’est également battu autour de cette ferme en mai 1940, une autre plaque commémorative apposée sur l’un des murs de la ferme nous le rappel…

Pour vous rendre sur le site …

La ferme d’Hurtebise est situé en face du monument des Marie-Louise et des Bleuets au croisement de la D886 et de la D18CD.

Publié le

Plaque commémorative du 4ème régiment de Zouaves à la ferme d’Hurtebise (Bouconville-Vauclair – 02 – Aisne)


Plaque commémorative à la gloire du 4ème régiment de Zouaves vainqueur des combats de la ferme d'Hurtebise en 1914 et 1917
Ferme d’Hurtebise – Plaque commémorative à la gloire du 4ème régiment de Zouaves vainqueur des combats de 1914 et 1917 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

A propos de la plaque commémorative …

Le 4ème régiment de Zouaves combattit dans le secteur de la ferme d’Hurtebise le 16 septebre 1914 avant d’y revenir dans la nuit du 17 au 18 avril 1917.

On trouve un autre monument à la gloire du 4ème régiment de Zouaves en face de la caverne du Dragon.

La plaque commémorative porte l’inscription suivante :

A la gloire / du 4e régiment de Zouaves / vainqueur des combats / de 1914 et 1917 / contre la Garde Impériale allemande / à la ferme d’Hurtebise ».

Pour vous rendre sur le site …

La plaque commémorative du 4ème régiment de Zouaves est apposée sur le mur de la ferme d’Hurtebise situé en face du monument des Marie-Louise et des Bleuets en bordure de la D886.

Publié le

Monument des Marie-Louise et des Bleuets de la ferme d’Hurtebise (Bouconville-Vauclair – 02 – Aisne)


Monument 1814-1914 de la ferme d'Hurtebise
Ferme d’Hurtebise – Monument des Marie-Louise de 1814 et des Bleuets de la Grande Guerre – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

A propos du monument …

Le monument actuel fut construit en 1927 en souvenir des jeunes soldats de 1814 et de ceux de la Grande Guerre.
Il fut construit à l’emplacement d’un autre monument détruit pendant les combats de septembre 1914, appelé « Mémorial à la mémoire des Marie-Louise et des Grognards », celui-ci faisait référence aux jeunes conscrits des armées de Napoléon 1er, que l’on surnommait les « Marie-Louise » et aux soldats de la Vieille Garde, les « Grognards ». Ce monument érigé en 1904, fut inauguré le 8 mars 1914 pour fêter le centenaire de la bataille de Craonne (7 mars 1814).


Vue rapprochée du monument de la ferme d'Hurtebise
Vue rapprochée des deux statues de bronze sculptées – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Le monument des « Marie-Louise et des Bleuets » représente un jeune soldat de 1814 (à gauche sur la photo ci-dessus) et un jeune soldat de la Grande Guerre (à droite sur la photo ci-dessus).

Le monument est composé de deux statues de bronze sculptées par Maxime Real del Sarte entourant un drapeau et soulevant chacun une couronne de laurier.

Sources …

Ferme d’Hurtebise (fr.wikipedia.org)

Monument aux morts des Marie-Louise et des Bleuets de 1914, base Mérimée, ministère français de la Culture (www.culture.gouv.fr)

Liens utiles …

La Caverne du Dragon.

Le portail du Chemin des Dames.

Pour vous rendre sur le site …

Le monument des « Marie-Louise et des Bleuets » se situe à proximité immédiate de la ferme d’Hurtebise, elle même située à l’intersection de la D18CD (le Chemin des Dames) et de la D886.

Vous avez la possibilité de garer assez facilement votre véhicule sur le bas-côté de la route mais faites attention tout de même car il n’y a pas de place parking dédiée aux visiteurs de ce monument.

Publié le

Espace Muséographique de la Caverne du Dragon (Oulches-la-Vallée-Foulon – 02 – Aisne)


Panneau indiquant l'entrée du site de la Caverne du Dragon
Panneau indiquant l’entrée du site de la Caverne du Dragon – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

A propos du musée …

L’espace muséographique de la caverne du Dragon est un lieu incontournable lors d’une visite du Chemin des dames.

Pour la petite histoire, la Caverne du Dragon est une ancienne carrière de pierre dont l’origine remonterait au XVIème siècle et qui fut exploitée jusqu’au XIXème siècle.
Elle fut baptisée Caverne du Dragon (Drachenhôle) par les soldats allemands pendant la première guerre mondiale.

Bien que le site fut ouvert aux visites depuis 1920, un nouveau musée est inauguré le 4 mai 1969 en présence du ministre de la Recherche scientifique, Robert Galley.

A partir de 1995, la Caverne du Dragon se dote alors d’une nouvelle muséographie et elle est de nouveau ouverte au public le 5 juillet 1999.


Passerelle menant au musée de la Caverne du Dragon
Passerelle menant au musée de la Caverne du Dragon – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Croquis de la Grotte du Dragon
Croquis de la Grotte du Dragon au 30 juin 1917 – (Source : www.caverne-du-dragon.fr)

La Salle des Flambeaux de la Caverne du Dragon
Caverne du Dragon – Etat actuel de la Salle des Flambeaux – (Photo © F.Marlot / CG02 – Source : www.caverne-du-dragon.fr)

Depuis la Caverne du Dragon, on aperçoit la ferme d’Hurtebise… Autre lieu de mémoire de la Grande Guerre
Depuis la Caverne du Dragon, on aperçoit la ferme d’Hurtebise… Autre lieu de mémoire de la Grande Guerre et de la guerre de 1814 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sources …

Découvrez le musée et l’Histoire de la Caverne du Dragon (www.caverne-du-dragon.fr)

Liens utiles …

La Caverne du Dragon.

Le portail du Chemin des Dames.

Pour vous rendre sur le site …

La Caverne du Dragon se situe sur la route du Chemin des Dames (D18CD) à proximité de la ferme d’Hurtebise. Le parking est gratuit (places pour voitures et pour bus).

Informations pratiques …

Adresse : La Caverne du Dragon, Musée du Chemin des Dames – CD RD 18 – 02160 – Oulches la Vallée Foulon

Téléphone : 03.23.25.14.18

Fax : 03.23.25.14.11

Contact : par formulaire en ligne.

Horaires et jours d’ouverture : Disponible sur cette page du site de la Caverne du Dragon.

Départ de visite guidée du site souterrain :
Pour des raisons de sécurité, la Caverne du Dragon / Musée du Chemin des Dames se visite uniquement accompagné d’un guide.
Durée de la visite : 1h15.
De 10h à 12h et de 13h30 à 16h30 (13h15-17h30 en juillet/août et les samedis et dimanches en avril, mai, juin)
Visite en anglais tous les jours à 12h.
Temps d’attente entre chaque départ environ 30/45 mn.
(Sous réserve de réservations de groupes)

Fermeture hebdomadaire :
Les mardis matin (ouverture l’après-midi à 13h30).

Fermeture annuelle :
du 1er décembre 2015 au 14 janvier 2016 inclus.

Tarif individuel Adultes : 6 Euros

Tarif individuel Jeunes (de 6 à 18 ans) : 3 Euros

Tarif individuel Militaires, enseignants, étudiants, demandeurs d’emploi : 3 Euros

Tarif individuel Passeport famille (2 adultes et 4 enfants maximum) : 15 Euros

Tarif individuel Anciens combattants, handicapés, enfants de moins de 6 ans, membres du Conseil International des Musées (ICOM), journalistes, adhérents de l’association française des conservateurs : Gratuit

Publié le

Monument à la mémoire des combattants du 41ème BCP (Oulches-la-Vallée-Foulon – 02 – Aisne)


Stèle à la mémoire des combattants du 41ème Bataillon de Chasseurs à Pied - Caverne du Dragon
Stèle à la mémoire des combattants du 41ème Bataillon de Chasseurs à Pied – Caverne du Dragon – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

A propos du monument …

Ce monument a été érigé pour rendre hommage aux combattants du 41ème Bataillon de Chasseurs à pied qui ont perdu la vie lors des combats qui eurent lieu dans le secteur du Chemin des Dames et de la caverne du Dragon de mai à juillet 1917.


Plaque commémorative du monument du 41ème BCP à la caverne du Dragon
Plaque commémorative du monument à la mémoire des morts du 41ème BCP à la caverne du Dragon – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

La plaque commémorative porte l’inscription suivante :

A la mémoire / des combattants du 41 e B.C.P. / tombés glorieusement / à la grotte du Dragon / et au chemin des Dames / de mai à juillet 1917 / le 41e GC 27-5-1982″.

Sources …

Le monument aux combattants du 41ème bataillon de chasseur à pied (www.memorial-chemindesdames.fr)

Lien utile …

La Caverne du Dragon.

Pour vous rendre sur le site …

La stèle à la mémoire des morts du 41ème BCP se situe devant la Caverne du Dragon sur la route du Chemin des Dames (D18CD) à proximité de la ferme d’Hurtebise. Le parking est gratuit (places pour voitures et pour bus).