Accueil > Lieux de mémoire > Le monument-ossuaire de la ferme d’Alger, fort de la Pompelle, à Puisieulx (51-Marne)

Le monument-ossuaire de la ferme d’Alger, fort de la Pompelle, à Puisieulx (51-Marne)

par | 27 août 2016 | Lieux de mémoire, Champagne | 2 commentaires

Le monument-ossuaire de la ferme d’Alger, fort de la Pompelle, à Puisieulx – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Lieux de mémoire de la Grande Guerre

Le monument-ossuaire de la ferme d’Alger à Puisieulx (51-Marne)

Auteur : Eric Le Maître

A propos du monument-ossuaire de la ferme d’Alger …

Ce monument-ossuaire, oeuvre de l’architecte Emile Maigrot (1880-1961), se situe en face du fort de La Pompelle, en bordure de la D944 sur la commune de Puisieulx. Il fut érigé en l’honneur des soldats tombés dans ce secteur du front par le Souvenir Français à l’emplacement de la Ferme d’Alger, entièrement détruite lors de la première guerre mondiale. Le monument a été restauré par le Souvenir Français en 1984 puis en 1998 à l’occasion du 80ème anniversaire de l’armistice de 1918. En 2010, deux guérites observatoire ont été ajoutées.

L’ossuaire rassemble les corps de plus de 400 soldats inconnus français et allemands tombés dans le secteur de Reims et du fort de la Pompelle pendant la Grande Guerre.

Le monument-ossuaire de la ferme d’Alger à Puisieulx
(Photo © 2007 Eric Le Maître)

Le monument-ossuaire de la ferme d’Alger à Puisieulx
(Photo © 2007 Eric Le Maître)

Plaque commémorative en forme de croix sur le monument de la ferme d’Alger
(Photo © 2007 Eric Le Maître)

La Plaque commémorative principale du monument porte l’inscription suivante :

En / Mémoire des / soldats tombés / héroïquement / pour la défense / du secteur / Septembre / -1914- / Octobre / -1918

Du côté gauche, en bas du monument, se trouve une plaque commémorative à la mémoire de l’aviateur français René Dorme.

Cette plaque porte l’inscription suivante :

A la mémoire / du S/Lt René DORME / pilote à l’escadrille Spa3 / As aux 23 victoires confirmées / disparu en combat aérien / au N.E. de la Pompelle / le 25 mai 1917 / à l’âge de 23 ans

Plaque commémorative à la mémoire de l’aviateur René Dorme abattu lors d’un combat aérien au N-E du fort de La Pompelle, le 25 mai 1917
(Photo © 2007 Eric Le Maître)
Photographie de 1917 du sous-lieutenant René Dorme (30 janvier 1894 – 25 mai 1917)
(Source : « Wikipedia.org).
Décorations de René Dorme dans la vitrine du fort de La Pompelle. Croix de guerre (17 palmes), Légion d’Honneur, Médaille militaire
(« Fort de la pompelle 059 » par Gérald Garitan – Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons)

Carte postale ancienne représentant le monument de la ferme d’Alger dans son aspect original d’après guerre.

Sources

Puisieulx page Wikipédia – fr.wikipedia.org
Fort de la Pompelle page Wikipédia – fr.wikipedia.org
Musée du fort de la Pompelle – musees-reims.fr

Pour vous rendre sur le site …

Le monument se trouve en bordure de la D944, vous avez deux parkings gratuits à votre disposition, celui du fort de La Pompelle, si vous venez de Reims, vous devrez alors prendre un passage souterrain pour vous retrouvez sans encombre de l’autre côté de la route ; ou celui qui se situe sur la droite à une centaine de mètres après le monument, si vous venez dans le sens opposé.

Guides des champs de bataille 14-18

Couverture du guide 14-18 n°6

N°6 : Bataille de Verdun, secteur du bois des Caures, 21 et 22 février 1916.

Guide de 27 pages A4 au format PDF à télécharger et à imprimer.

➔ 20 lieux de mémoire à visiter sur le champ de bataille du Bois des Caures 1916 (Bataille de Verdun – Meuse).
➔ 1 carte du dispositif de défense français et de la première ligne allemande au matin du 21 février 1916.
➔ 1 « Feuille de route » et 10 plans pour vous aider à localiser les monuments et les lieux de mémoire.
➔ 47 illustrations et photographies.
➔ Création exclusive d’Eric Le Maître pour le site guerre1914-1918.fr.

Prix : 3,85 €

2 Commentaires

  1. LONGUET

    bonjour , je suis aller au monuments de la ferme d’ALGER , et je voudrais savoir a quoi servaient les guérites observatoire dans les deux angles face au monument ? dans l’attente d’une réponse recevez l’expression de mes sentiments distingués.

    Réponse
  2. Eric Le Maitre

    Bonjour,

    Concernant celles que vous évoquez, elles ne sont là que dans le but d’orner le monument de la ferme d’Alger. Sinon pendant la guerre 14-18, ce type de guérite a été conçu en éléments démontables pour rendre plus facile leur transport et on pouvait les empiler pour obtenir la hauteur et le diamètre souhaités . Elles sont coiffées par une calotte fixée par quatre boulons (ou tirants), le dernier élément dispose de trois fentes pour l’observation des positions ennemis.

    Ces guérites pouvaient être montées sur un blockhaus par exemple.

    Cordialement,
    Eric Le Maître

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement toute l’actualité du site Guerre 1914-1914 dans votre boîte de messagerie.

Consentement RGPD

Important ! Vous devez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien que vous allez recevoir dans votre boîte de messagerie.