Accueil > Lieux de mémoire > Meurthe-et-Moselle > Le cimetière américain de Saint-Mihiel à Thiaucourt-Regniéville (54 – Meurthe-et-Moselle)

Le cimetière américain de Saint-Mihiel à Thiaucourt-Regniéville (54 – Meurthe-et-Moselle)

Le cimetière américain de St-Mihiel
Le cimetière militaire américain de Saint-Mihiel à Thiaucourt-Regniéville – (Photo © 2023 Eric Le Maître).

Lieux de mémoire de la Grande Guerre

Le cimetière américain de Saint-Mihiel à Thiaucourt-Regniéville (54-Meurthe-et-Moselle)

Auteur : Eric Le Maître

A propos du cimetière américain de Saint-Mihiel …

Le cimetière militaire américain de Saint-Mihiel a été érigé sur la commune de Thiaucourt-Regniéville (54-Meurthe-et-Moselle) sur les lieux où combattirent les soldats américains de la 89th division US lors de la libération de Thiaucourt.

Ce site a été choisi car sa position géographique se situe au centre de l’offensive qui a permis la réduction du saillant de Saint-Mihiel en septembre 1918.
Les travaux de terrassement ont commencé le 19 mars 1919.

Le cimetière d’une superficie de 16 hectares compte 4153 sépultures individuelles dont 117 sont celles de soldats non identifiés. On y trouve les tombes de 17 femmes dont 13 d’entre elles étaient des infirmières.

La plupart de sépultures du cimetière de Saint-Mihiel sont celles de soldats américains morts aux combats lors de la bataille de Saint-Mihiel (12 au 16 septembre 1918). Cependant, on trouve également dans le cimetière des soldats morts en 1917 mais aussi en 1919, il s’agit des militaires qui ont succombé de leurs blessures quelques semaines ou quelques mois après la fin des combats ; d’autres sont morts de maladies, notamment de la grippe espagnole.

Sépulture de Stephen James Francis de l'armée américaine

Sépulture de Stephen James Francis, Private (PVT) au 320e RI (80e division), mort le 20 octobre 1918.
(Photo © 2019 Eric Le Maître)

Sépulture de John L. Hegarty de l'armée américaine

Sépulture de John L. Hegarty, Corporal au 328e RI (82e division), mort le 15 septembre 1918.
(Photo © 2019 Eric Le Maître)

Sépulture juive d'un soldat américain inconnu

Sépulture juive d’un soldat américain qui n’a pas pu être identifié.
(Photo © 2019 Eric Le Maître)

La réduction du saillant de Saint-Mihiel, 12 au 16 septembre 1918

Le plan définitif de l’offensive qui a pour objectif de réduire le saillant de Saint-Mihiel prévoit une attaque principale sur le flanc sud-est du saillant, ainsi qu’une attaque secondaire sur le flanc nord-ouest. Ces deux attaques seront réalisées par la Première Armée américaine. Quant au 2e corps d’armée colonial français, il doit effectuer des attaques de fixation sur le reste du front et notamment sur la pointe sud du saillant pour y retenir le plus longtemps possible un maximum de troupes allemandes.

Ainsi lorsque les deux attaques américaines se seront rejointes au niveau de Vigneulles pour fermer le mouvement de tenaille, les alliés espèrent faire prisonniers tous les soldats allemands qui n’auront pas été évacués à temps.

Carte de l'offensive de Saint-Mihiel en 1918

L’offensive franco-américaine pour réduire le saillant de Saint-Mihiel en septembre 1918.
(Source : dépliant St. Mihiel American Cemetery and Memorial).

Début de l’offensive de Saint-Mihiel

Le 12 septembre 1918, à 1h du matin, le bombardement des lignes allemandes commence. à 5h, c’est au tour des troupes d’assaut de s’élancer sur le flanc sud-est. Il s’agit des 4e et 1er corps d’armée US. L’attaque du flanc nord-ouest débute à 8h.

Thiaucourt est libérée dans la journée du 12 septembre par les soldats de la 2e division d’infanterie américaine, c’est la première ville française libérée par des troupes américaines.

Le même jour, la 89e division d’infanterie américaine combat sur le futur site du cimetière de Saint-Mihiel.

Le 13 septembre, vers 2h du matin, la 26e division d’infanterie du 5e corps d’armée américaine, partie du flanc nord-ouest, arrive à Vigneulles. Des patrouilles sont aussitôt envoyées en direction de la 1ère division américaine qui arrive du flanc opposé. La jonction effectuée, le saillant est dès lors réduit. Cependant, afin de maîtriser complétement les poches de résistance et enrayer les contre-attaques allemandes, les combats perdurent dans le secteur jusqu’au 16 septembre.

Le cimetière militaire américain de Saint-Mihiel

Le cimetière a d’abord été établi sur ce site de manière temporaire en 1918 avant que son emplacement ne devienne définitif après la guerre.

L’élaboration du cimetière fût confiée à l’architecte américain Thomas Harlan Ellet (1880-1951).

En 1934, la Commission américaine des monuments de guerre prend officiellement en charge la responsabilité du site.

L’exploitation du site a été cédé gracieusement à perpétuité par le gouvernement français aux États-Unis d’Amérique.

Le cimetière est inauguré le 30 mai 1937 en présence de l’ambassadeur des États-Unis en Irlande et représentant de l’American Legion.

Le cimetière américain a fait l’objet d’une inscription sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 28 décembre 2017.

Le cimetière américain de Saint-Mihiel

Plan du cimetière militaire américain de Saint-Mihiel.
(Source : dépliant St. Mihiel American Cemetery and Memorial).

Le bâtiment des visiteurs

L'intérieur du bâtiment des visiteurs du cimetière américain de St-Mihiel

Le bureau sur lequel est posé le livre d’or du cimetière américain de Saint-Mihiel.
(Photo © 2019 Eric Le Maître).

Dans ce bâtiment, vous trouverez le livre d’or poser sur un bureau.

De chaque côté de celui-ci, se trouve deux vitrines dans les quelles on peut admirer, dans celle de gauche, une veste d’officier de l’armée américaine, section aviation, corps des transmissions (pilote).
40% des 1481 avions qui ont participé à la bataille de Saint-Mihiel étaient pilotés par des aviateurs américains.

Dans la vitrine de droite se trouve un casque M1917 de l’US Army, ce modèle comporte les insignes peints des ingénieurs de la Première armée américaine. Au-dessus du casque, on peut voir une veste de service M1917 de la 90e division de l’US Army. Cette division a opérée à l’extrême droite du dispositif américain lors de la bataille de Saint-Mihiel.

Les tombes de soldats américains

Les tombes des militaires américains sont réparties dans quatre parcelles de tailles égales (A, B, C et D sur le plan du cimetière de Saint-Mihiel, voir ci-dessus).

Sur les tombes des soldats, on trouve plusieurs types ou modèles de croix. La croix latine pour les chrétiens et les athées ; l’étoile de David pour les soldats de confession israélite.

Une croix porte des inscriptions en lettres dorées, il s’agit de la tombe du lieutenant John Hunter Wickersham du 353d Infantry de la 89th Division US qui a reçu la Médaille d’honneur (“Medal of Honor”) à titre posthume pour sa bravoure. C’est la plus haute distinction de l’armée américaine. Il a été tué le 12 septembre 1918 près de Limey.

Alignement de tombes dans le cimetière militaire américain de St-Mihiel

Alignement de tombes dans le cimetière américain de Saint-Mihiel.
(Photo © 2019 Florence Le Maître).

Le cadran solaire

Le cadran solaire au centre du cimetière surmonté de l'aigle américain
Le cadran solaire et l’aigle américain au centre du cimetière de Saint-Mihiel.
(Photo © 2019 Eric Le Maître).

Le cimetière est divisé en quatre parcelles par des lignes transversales, qui sont bordées de doubles rangées d’arbustes ombrageant de parterres de fleurs.

Un cadran solaire se trouve au centre du cimetière. il est surplombé par la sculpture d’un aigle américain. Entouré d’un parterre de fleurs, le rendu est majestueux.

Sur le socle de la sculpture est gravée la célèbre phrase du général Pershing : “Le temps n’effacera pas la gloire de leurs actions”.

Le Mémorial

Au bout de l’allée centrale, dans la partie sud du cimetière, on trouve un Mémorial en pierre blanche au centre du quel on peut admirer une urne funéraire de granit rose.

Sur l’urne a été sculptée une reproduction de Pégasse, un cheval ailé qui représente, dans la mythologie, l’envol de l’âme immortelle tout au long de son voyage jusqu’à l’autre monde.

De chaque côté du péristyle ont été érigés deux petits bâtiments, celui de gauche est une chapelle et celui de droite est un petit musée constitué d’une salle unique.

Pour pénétrer dans les bâtiments, il faut pousser une double porte en bronze ornée d’étoiles et de poignées en forme de têtes de soldats américains de la Première Guerre mondiale.

Le Mémorial américain du cimetière de Saint-Mihiel

Le Mémorial du cimetière américain de Saint-Mihiel.
(Photo © 2019 Eric Le Maître).

La chapelle

L'intérieur de la chapelle du cimetière américain de Saint-Mihiel
L’intérieur de la chapelle du cimetière américain de Saint-Mihiel.
(Photo © 2019 Eric Le Maître).

L’intérieur de la chapelle est richement décoré avec, derrière l’autel, une mosaïque représentant un ange qui replace son épée dans son fourreau après la bataille. A ses côtés, deux colombes de la paix s’envolent portant dans leur bec un rameau d’olivier.

L’autel est sculpté et incrusté d’ivoire. A sa gauche se trouve un drapeau des Etats-Unis d’Amérique et à sa droite un drapeau de la France.

En haut des murs de la chapelle, une inscription en anglais a été gravée en lettres dorées : “I give unto them eternal life and they shall never perish”, ce que l’on peut traduire en français par :”Je leur donne la vie éternelle et ils ne périront jamais”.

Le musée

En face de la chapelle, un petit musée contient des panneaux d’informations historiques destinés aux visiteurs.

Le premier est intitulé “Cimetière et mémorial américains de Saint-Mihiel”, le second “WWI anniversaire de 100 ans”. Les panneaux sont traduits en anglais et en français.

En face de la porte d’entrée du musée, une grande carte murale représente l’évolution de la ligne de front lors de l’offensive qui a permis de réduire le saillant de Saint-Mihiel.

Sur les murs de droite et de gauche portent les noms des 284 soldats portés disparus lors des combats. Des petites rosettes de bronze indiquent les dix soldats dont le corps a été ultérieurement retrouvé et identifié.

Le musée du cimetière américain de Saint-Mihiel
Intérieur de la salle Musée du cimetière américain de Saint-Mihiel.
(Photo © 2019 Florence Le Maître).

Le monument du soldat américain

Au bout de l’allée qui mène à l’extrémité ouest du cimetière de Saint-Mihiel, on trouve un monument que l’on nomme communément “le monument du soldat américain”. Il s’agit en fait, d’un monument commémoratif dédié à Walker Blaine Beale, Premier Lieutenant au 310e régiment d’infanterie américaine (78e division).
Il est mortellement blessé par l’explosion d’un obus près de Xammes, le 18 septembre 1918.
Au moment de sa mort, il faisait office de capitaine et il commandait une compagnie.
Issu de deux familles riches et puissantes d’Amérique, sa mère décide après la guerre d’honorer la mémoire de son fils, en faisant élever un monument à Xammes, près de l’endroit où il fut blessé ou, par défault, sur sa tombe.
Le général Pershing rejeta sa demande et le monument trouva finalement sa place dans le cimetière militaire de Saint-Mihiel à Thiaucourt.

Le monument réalisé par le sculpteur américain Paul Howard Manship comporte plusieurs inscriptions gravées sur la pierre.
En haut, au-dessus de la tête du soldat, on peut lire (en français) : “Il dort / loin des siens / dans la douce / terre de France”.
En bas, au milieu du socle et sous la statue du soldat, on peut lire (en anglais) : “Blessed are they / that have the home longing / forthey shall go home”. Ce que l’on peut traduire en français par : “bénis sont ceux qui ont un toit et aspirent à rentrer chez eux”.

Le corps de Walker Blaine Beale repose dans le cimetière américain de Saint-Mihiel à Thiaucourt (Carré D, rang 2, tombe 2).

Le monument du soldat américain dans le cimetière de Saint-Mihiel
Le monument du soldat américain dans le cimetière de Saint-Mihiel.
(Photo © 2019 Eric Le Maître).
Capitaine d'infanterie US en tenue de combat

La tenue de combat d’un capitaine d’infanterie américaine en 1918.
Site Images de soldats : imagesdesoldats.fr
(Infographie © 2023 André Jouineau).

Sources

Cimetière américain de Saint-Mihiel page Wikipédia – fr.wikipedia.org
Bataille de Saint-Mihiel 1918 page Wikipédia – fr.wikipedia.org
Beale Walker Blaine – uswarmemorials.org
Mairie de Thiaucourt-Regnéville – thiaucourt.fr
Cimetière militaire et mémorial américain « St. Mihiel American Cemetery and Memorial » – paysages-et-sites-de-memoire.fr
Livre : Les champs de bataille : Verdun, Argonne, Saint-Mihiel – Guides illustrés Michelin des champs de bataille 1914-1918 – amazon.fr

Informations pratiques …

Heures d’ouverture du cimetière : de 9h00 à 17h00 tous les jours sauf le 25 décembre et le 1er janvier.
Entrée libre et possibilité de visites guidées gratuites.

St. Mihiel American Cemetery
Route de Verdun
54470 Thiaucourt, France
Tél. : +33.(0).3.83.80.01.01
Email : saint-mihiel@abmc.gov
GPS : N48 57.419 E5 51.184

Pour vous rendre sur le site …

Le cimetière américain de Saint-Mihiel se trouve à la sortie ouest de Thiaucourt-Regniéville, en bordure de la D3 et en prenant la direction de Verdun et de Beney-en-Woëvre.
Le cimetière militaire dispose de son propre parking (gratuit) situé devant les grilles d’entrée.

Guides des champs de bataille 14-18

Couverture du guide 14-18 n°11 : Saint-Mihiel 1918

N°11 : Bataille de Saint-Mihiel, 12 au 16 septembre 1918.

Guide de 29 pages A4 au format PDF à télécharger et à imprimer.

➔ 22 lieux de mémoire à visiter sur le champ de bataille de Saint-Mihiel en 1918 (Meuse et Meurthe-et-Moselle).
➔ 1 carte représentant l'évolution de la ligne de front du 12 septembre au 11 novembre 1918.
➔ 1 « Feuille de route » et 16 plans pour vous aider à localiser les monuments et les lieux de mémoire.
➔ 50 photographies en couleur et 2 illustrations en noir & blanc.
➔ Création exclusive d’Eric Le Maître pour le site guerre1914-1918.fr.

Prix : 3,85 €

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez gratuitement toute l’actualité du site Guerre 1914-1914 dans votre boîte de messagerie.

Consentement RGPD

Important ! Vous devez confirmer votre inscription en cliquant sur le lien que vous allez recevoir dans votre boîte de messagerie.