Publié le

Stèle du capitaine Guy Hugot-Derville au bois du Télégraphe (Chauconin-Neufmontiers – 77 – Seine-et-Marne)


La stèle du capitaine Guy Hugot-Derville à la lisière du bois du Télégraphe
La stèle du capitaine Guy Hugot-Derville à la lisière du bois du Télégraphe – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

A propos de la stèle Hugot-Derville …

Alors que le Capitaine de Régiment de Chasseurs Indigènes à Pied Guy Hugot-Derville à la tête de la 9ème compagnie réussit à pénétrer dans le bois du Télégraphe et à gravir la pente, la contre-attaque allemande stoppa nette leur progression à mi-hauteur. Le capitaine de 33 ans blessé à la cuisse d’une première balle, est tué d’une seconde alors qu’il continuait couché à faire usage de son revolver.

Selon sa volonté, il sera enterré là où la mort la frappé. La famille Hugot-Derville fit ériger une croix en granit de Bretagne. Une plaque fut apposée ultérieurement à la mémoire de ses jeunes frères, tous deux lieutenants, morts pour la France : Georges tué le 25 août 1914 en Lorraine, et René tué le 29 avril 1915 aux Eparges dans la Meuse.


Vue rapprochée de la stèle du capitaine Hugot-Derville à Chauconin-Neufmontiers
Vue rapprochée de la stèle du capitaine Hugot-Derville à Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Le 5 septembre 1914, la brigade marocaine, dont faisait partie le capitaine Hugot-Derville et commandée par le général Albert Ditte (1858-1934), reçut l’ordre d’attaquer le flanc de la colline du bois du Télégraphe à Neufmontiers sans le soutien de l’artillerie, ni celui de mitrailleuses.

Les deux régiments de tirailleurs marocains sont pris par le feu nourri des Allemands et subissent des pertes considérables.

La brigade marocaine, en manque d’effectif, est rattachée le 7 septembre à la 45ème division algérienne du général Drude. Elle sera dissoute le 22 septembre.


Le socle de la stèle Hugot-Derville à Chauconin-Neufmontiers
Le socle de la stèle Hugot-Derville à Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Le socle de la stèle est composé d’une plaque et d’une inscription gravée à même la pierre, sur celle-ci on peut lire :
Dans l’attente de la résurrection glorieuse /
Ci git Guy Hugot Derville /
Capitaine au 2ème Rt de tirailleurs marocains /
Chevalier de la Légion d’Honneur /
Décoré de la Croix de Guerre /
Tué à l’ennemi à l’âge de 33 ans /
Ubi cécidit fortis, ibis stetit hostis ».


La plaque sur le socle de la stèle Hugot-Derville à Chauconin-Neufmontiers
La plaque sur le socle de la stèle Hugot-Derville à Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Sur la plaque on peut lire l’inscription suivante :
Vivent mortui tui interfecti mei resurcent / Isaié 26.19 / Le 5 IX 1914 quand l’Armée Française battit les Allemands sur la Marne / La Capitaine GUY HUGOT-DERVILLE lutta vaillamment et mourut / à la tête d’une Compagnie de Marocains recrutée et formée par lui / Il repose là selon son désir où il a arrêté l’ennemi / Son souvenir est inséparable de celui de ses deux frères / morts comme lui pour la France : / GEORGES Lieut. au 15e R.I. le 25 VIII 1914 en Lorraine à l’attaque du bois Lalau / RENE Lieut. au 4e Zouaves le 29 IV 1915 sur les hauts de Meuses devant Mouilly ».

Sources …

Penchard (Seine-et-Marne) (fr.wikipedia.org)

Chauconin-Neufmontiers (Seine-et-Marne) (fr.wikipedia.org)

Site de la commune de Chauconin-Neufmontiers (Seine-et-Marne) (chauconin-neufmontiers.fr)

La Marne et la Champagne – Les champs de bataille, livre en français, Michelin, Guides illustrés Michelin des Champs de bataille 1914-1918, 2014.
Livre disponible sur le site Decitre.fr.

Pour vous rendre sur le site …

La stèle du capitaine Hugot-Derville se situe en lisière du bois du Télégraphe sur la commune de Chauconin-Neufmontiers, sur le côté droit de la D140 lorsque l’on sort de Penchard. Vous avez la possibilité de garer votre véhicule devant une barrière en bois marquant l’entrée du bois du Télégraphe (toujours en bordure de la D140 en quittant Penchard).

Publié le

Puits de Puisieux (Villeroy – 77 – Seine-et-Marne)


Plan rapproché du puits de Puisieux à Villeroy
Plan rapproché du puits de Puisieux à Villeroy – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

A propos du puits de Puisieux …

Au Nord de la commune de Villeroy, on trouve, au beau milieu d’un champ, le puits de Puisieux. Le 5 septembre 1914, c’est dans ce puits que Charles Péguy et ses hommes remplirent d’eau une dernière fois leurs gourdes avant d’aller attaquer les positions allemandes.

Ce puits point central du domaine de Mérovée puis de la ferme de Puisieux est le seul vestige de cette ferme démolie au XIXème siècle.

Depuis mon passage en 2008, le panneau et le puits ont été restauré.


Panneau indiquant l'emplacement du puits de Puisieux
Panneau indiquant l’emplacement du puits de Puisieux, état en 2008 – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Sur le panneau à proximité du puits de Puisieux, on peut lire l’inscription suivante :
5 septembre 1914 / COMBATS DE VILLEROY / à ce PUITS de PUISIEUX / CHARLES PEGUY / et ses hommes de la 19e Cie du 276 RI / ont bu leur dernière eau / avant l’attaque des positions allemandes / PASSANT SOUVIENS-TOI ».


Le puits de Puisieux au milieu d'un champ de colza sur la commune de Villeroy
Le puits de Puisieux au milieu d’un champ de colza sur la commune de Villeroy – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Pour vous rendre sur le site …

Le puits de Puisieux se trouve dans la partie Nord-Ouest de la commune de Villeroy, au croisement de la rue du Puits et du chemin de Puisieux.

Publié le

Monument à la mémoire de Charles Péguy (Villeroy – 77 – Seine-et-Marne)


Monument Charles Péguy à Villeroy
Le monument à la mémoire de Charles Péguy tué lors de la bataille de la Marne, le 5 septembre 1914 – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

A propos du monument …

Initialement située à proximité de la « Grande tombe de Villeroy », la croix commémorant la mort de Charles Péguy fut déplacée en 1992 sur la commune de Villeroy, d’où parti l’attaque du 5ème bataillon du 276ème Régiment d’Infanterie, le 5 septembre 1914, premier jour de la bataille de la Marne.

En ce lieu se déroulent chaque année au mois de septembre des cérémonies en mémoire des soldats français tombés en 1914.

Depuis ma visite en 2008, un panneau historique a été installé sur le site.


Détails de l'inscription du monument Charles Péguy à Villeroy
Détails de l’inscription gravée sur la croix du monument Charles Péguy – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Plaque apposée sur la table d'orientation du monument Charles Péguy à Villeroy
Plaque apposée sur la table d’orientation du monument Charles Péguy – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Sur la plaque est gravée un poème de Charles Péguy :

Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle, / Mais pourvu que ce fût dans une juste guerre. / Heureux ceux qui sont morts pour quatre coins de terre. / Heureux ceux qui sont morts d’une mort solennelle. / Heureux ceux qui sont morts dans les grandes batailles. / Couchés dessus le sol à la face de Dieu… / Heureux ceux qui sont morts pour leur âtre et leur feu, / Et les pauvres honneurs des maisons paternelles … / Heureux ceux qui sont morts car ils sont retournés / Dans la première argile et la première terre. / Heureux ceux qui sont morts dans une juste guerre. / Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés. ».


Détails d'une partie de la table d'orientation du monument Charles Péguy à Villeroy
Détails d’une partie de la table d’orientation du monument Charles Péguy – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Légende de la table d'orientation du monument Charles Péguy à Villeroy
Légende de la table d’orientation du monument Charles Péguy – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Pour vous rendre sur le site …

Le Monument à la mémoire de Charles Péguy se situe sur la commune de Villeroy, au croisement de la D27 et de la D129, non loin de la Grande tombe à Chauconin-Neufmontiers où fut enterré le poète. Vous pouvez stationner gratuitement devant le monument.