Publié par Laisser un commentaire

Cimetière militaire allemand d’Aussonce (08 – Ardennes)

Quelques photos du lieu …

A propos du Cimetière allemand …

Le cimetière militaire d’Aussonce regroupe les corps de 1.400 soldats allemands tombés principalement au cours des combats d’avril et mai 1917 qui eurent lieu sur le massif de Moronvilliers mais aussi des combats de juillet et de septembre/octobre 1918 lors des différentes offensives allemandes et alliés.

Le cimetière militaire a été construit au printemps 1917 pour accueillir les corps des soldats décédés à l’hôpital militaire d’Aussonce.

Le village fut occupé par les soldats allemands du 4 septembre 1914 jusqu’à mi-octobre 1918. Aussonce est finalement libéré par les troupes de la 4ème Armée française commandée par le général Gouraud.


Plaque posée au sol à l'entrée du cimetière militaire allemand d'Aussonce
Plaque portant une inscription gravée et posée au sol à l’entrée du cimetière militaire allemand d’Aussonce – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sur une plaque posée au sol à l’entrée du cimetière, on peut lire une inscription en allemand et en français :

AUF DIESEM FRIEDHOF / RUHEN / 1400 DEUTSCHE SOLDATEN / 1914-1918 / DANS CE CIMETIERE MILITAIRE / REPOSENT / 1400 SOLDATS ALLEMANDS ».


Sépultures des lieutenants Max Bendix et Ernst Westerkamp, tous les deux tombés le 30 avril 1917
Sépultures des lieutenants Max Bendix et Ernst Westerkamp, tous les deux tombés le 30 avril 1917 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Le monument aux morts d'époque du cimetière allemand d'Aussonce
Le monument aux morts d’époque du cimetière allemand d’Aussonce – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Gravée au centre du monument, on peut lire une inscription en allemand et en français :

NIEMAND HAT GROSSERE LIEBE / DENN DIE DASS ER SEIN LEBEN / LÄSST FÜR SEINE FREUNDE / PERSONNE N’A UN PLUS GRAND / AMOUR QUE CELUI DE DONNER / SA VIE POUR SES AMIS / JOH. 15. 13. » (évangile de Jean, chapitre 15.13).


Inscription en allemand et en français gravée sur le monument aux morts d'Aussonce
Inscription en allemand et en français gravée sur le monument aux morts d’Aussonce – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Un casque d'acier allemand sculpté sur la partie haute du monument aux morts
Détails du casque en acier allemand modèle 1916 sculpté sur la partie haute du monument aux morts – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sources …

Aussonce (fr.wikipedia.org)

Le cimetière du Lazarett d’Aussonce (www.mairie-chateau-thierry.net/1418)

Pour vous rendre sur le site …

Le cimetière militaire allemand se trouve sur la commune d’Aussonce dans le département des Ardennes. Il se situe à l’extrémité Nord du village, en face de la petite chapelle Saint-Sindulphe et en bordure de la D25 en quittant Aussonce pour prendre la direction de Juniville.

Vous pouvez garer gratuitement votre véhicule devant le portail d’entrée du cimetière militaire allemand.

Publié par Laisser un commentaire

Cimetière militaire allemand de La Neuville-en-Tourne-à-Fuy (08 – Ardennes)

Quelques photos du lieu …

A propos du Cimetière allemand …

Le cimetière militaire de La Neuville-en-Tourne-à-Fuy regroupe les corps de 1.944 soldats allemands tombés au combat principalement dans un secteur compris entre la zone Nord de Reims et Souain-Perthes-lès-Hurlus.

Le cimetière militaire est accolé au cimetière communal.


Plaque à l'entrée du cimetière allemand de La Neuville-en-Tourne-à-Fuy
Plaque à l’entrée du cimetière militaire allemand de La Neuville-en-Tourne-à-Fuy – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sur une plaque posée au sol à l’entrée du cimetière, on peut lire une inscription en allemand et en français :

AUF DIESEM FRIEDHOF / RUHEN / 1944 DEUTSCHE SOLDATEN / 1914-1918 / DANS CE CIMETIERE MILITAIRE / REPOSENT / 1944 SOLDATS ALLEMANDS ».


Monument aux morts allemand d'époque du cimetière de La Neuville-en-Tourne-à-Fuy
Monument aux morts allemand d’époque du cimetière de La Neuville-en-Tourne-à-Fuy – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Dans le cimetière, on trouve également un monument aux morts allemands d’époque (1916).

Le casque en acier sculpté dans la partie haute du monument prouve qu’il a été édifié après l’offensive de 1915 en Champagne.

Sur ce monument a été gravé un poème de Goethe :

NACH EWIGEN EHERNEN / GROSSEN GESETZEN / MÜSSEN WIR ALLE / UNSERES DASEINS KREISE / VOLLENDEN / GOETHE ».


Fosse commune de 5 soldats allemands tués en 1918
Fosse commune de 5 soldats allemands tous tués au combat en 1918 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Une petite fosse commune regroupe les corps de cinq soldats allemands morts au combat en 1918 :

– Rieth / Vizefeldwebel / + 10.10.1918.
– Jakob Fetzer / Kanonier / + 14.5.1918.
– Emil Kurz / Kanonier / + 10.10.1918.
– Josef Grutzner / Landsturmmann / + 6.10.1918.
– Fritz Eberhardt / Musketier / + 6.10.1918.


Sépulture commune de Karl Klingelhöfer et de Otto Schulze
Sépulture commune de Karl Klingelhöfer et de Otto Schulze, tous les deux tués au combat en mai 1917 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Pour vous rendre sur le site …

Le cimetière militaire allemand se situe en bordure Nord de la commune de La Neuville-en-Tourne-à-Fuy, il faut prendre la rue des Ecoles puis la rue des Champs. A partir de ce point, suivez les panneaux vous indiquant la direction du cimetière militaire allemand. Vous avez la possibilité de garer gratuitement votre véhicule devant le cimetière.

Publié par Laisser un commentaire

Cimetière militaire allemand de Saint-Étienne-à-Arnes (08 – Ardennes)

Quelques photos du lieu …

A propos du Cimetière allemand …

La commune de Saint-Etienne-à-Arnes fut occupé par les Allemands pendant une grande partie de la Grande Guerre. Un cimetière militaire fut créé par les allemands après l’offensive française de 1915 en Champagne et notamment sur la ferme de Navarin. Ce cimetière qui ne devait être au départ que temporaire fut finalement aménagé de façon définitive après la première guerre mondiale.

Le cimetière militaire recueille les dépouilles de 12.541 soldats allemands. 7.541 en tombes individuelles et 5.000 dans l’ossuaire.


Le monument aux morts allemands construit pendant la Grande Guerre
Le monument aux morts allemands de Saint-Étienne-à-Arnes construit pendant la Grande Guerre par des soldats allemands – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Vue rapprochée du monument aux morts de la 18. Infanterie Division allemande
Vue rapprochée du monument aux morts de la 18. Infanterie Division allemande – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

A propos du monument allemand …

Dans le cimetière militaire allemand de Saint-Étienne-à-Arnes, on trouve un intéressant monument d’époque. Il est l’oeuvre de sculpteurs qui appartenaient à la 18ème division d’infanterie allemande.

Sur le monument on peut lire :

DEMANGEDENKEN / GOTT MIT UNS / JHRER HELDEN / CE WIDMET / 18. JNF. DIV. / 1915 – 1916″.


L'ossuaire du cimetière allemand de Saint-Étienne-à-Arnes
L’ossuaire du cimetière allemand de Saint-Étienne-à-Arnes – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

L’ossuaire du cimetière allemand de Saint-Étienne-à-Arnes contient les restes de 5.000 soldats allemands tués pendant la Grande Guerre.

Sur le monument on peut lire une inscription en français :

ICI REPOSENT DES SOLDATS ALLEMANDS / COMME SI NOUS ETIONS DES INCONNUS TOUT CONNUS QUE NOUS / SOMMES COMME PRES DE MOURIR ET NE LAISSANT PAS DE VIVRE ».


Quinze plaques sur lesquelles sont gravées les noms des soldats enterrés dans l'ossuaire
Quinze plaques sur lesquelles sont gravées les noms des soldats identifiés et enterrés dans l’ossuaire – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Gros plan sur l'une des plaques gravées du cimetière allemand de Saint-Etienne-à-Arnes
Gros plan sur l’une des plaques gravées du cimetière allemand de Saint-Etienne-à-Arnes – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sur la première plaque de gauche, on peut lire l’inscription en allemand suivante :

IN EINEM GEMEINSAMEN GRABE / RUHEN HIER / 5000 DEUTSCHE SOLDATEN / 4637 BLIEBEN UNBEKANNT ».

Dans une tombe commune / reposent ici / 5000 soldats allemands / 4637 restent inconnus.


Stèle située à l'entrée du cimetière militaire allemand de Saint-Etiene-à-Arnes
Stèle située à l’entrée du cimetière militaire allemand de Saint-Etiene-à-Arnes – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Derrière le petit portail d’entrée du cimetière, on trouve une stèle sur laquelle on peut lire une inscription en allemand et en français :

AUF DIESEM FRIEDHOF / RUHEN / 12541 DEUTSCHE SOLDATEN / 1914-1918 / DANS CE CIMETIERE MILITAIRE / REPOSENT / 12541 SOLDATS ALLEMANDS ».


Les tombes entourés d'arbres, un rendu magnifique surtout pendant les saisons printemps/été
Les tombes entourés d’arbres, un rendu magnifique et majestueux surtout pendant les saisons douces durant lesquelles les arbres portent toujours leurs feuilles – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Trois sépultures individuelles du cimetière allemand de Saint-Étienne-à-Arnes
Trois sépultures individuelles du cimetière allemand de Saint-Étienne-à-Arnes – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Les sépultures individuelles d’August Allzeit, d’Elias Weil, et de Georg Wolff. Celle du milieu est une tombe de soldat de confession juive, reconnaissable à sa forme et à l’étoile de David, les deux autres sont des tombes de soldats catholiques (croix en fonte de couleur noire).

Sources …

Cimetière militaire allemand de Saint-Étienne-à-Arnes (fr.wikipedia.org)

Cimetière militaire allemand de Saint-Étienne-à-Arnes (www.marne14-18.fr)

Pour vous rendre sur le site …

Le cimetière militaire allemand se trouve sur la commune de Saint-Étienne-à-Arnes dans le département des Ardennes. Pour y accéder depuis Saint-Etienne-à-Arnes, vous devez prendre la D41 (rue de la Source) en direction de Semide. Le cimetière militaire est contiguë au cimetière communal (D23).

Vous pouvez aisément et gratuitement garer votre véhicule sur le parking du cimetière communal ou devant le portail d’entrée du cimetière militaire allemand (mais une voire deux places de parking seulement maximum).

Publié par Laisser un commentaire

Cimetière militaire allemand de Souain (Souain-Perthes-lès-Hurlus-51-Marne)

Quelques photos du lieu …

A propos du cimetière militaire de Souain …

Dans ce carré allemand reposent 13783 militaires allemands tombés au cours de la guerre 1914-1918 dont seulement 2464 en sépultures individuelles.

Une tombe commune contient les corps de 11320 soldats allemands dont 10216 sont restés inconnus.

Les croix de bois ont été remplacés par des croix en pierre à partir de 1972 par l’Association pour l’entretien des cimetières allemands.

Le peintre expressionniste August Make, tué le 26 septembre 1914 à Perthes les Hurlus, est inhumé dans la tombe commune.


Bloc à l'entrée du cimetière militaire allemand de Souain
Bloc à l’entrée du cimetière militaire allemand de Souain – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Vasque funéraire au centre du cimetière militaire allemand de Souain
Vasque funéraire au centre du cimetière militaire allemand de Souain – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sur la vasque on peut lire :
Aux frères tombés au combat / le fidèle souvenir de la Thuringe / 1914-1918″
« Dieu vous a créé en armées grises / et vous constitue garde du temps / auprès de la limpide source des honneurs / et auprès des sombres puits des peines ».


Sépulture commune de Ferdinand Kurzner et August Gorges
Sépulture commune de Ferdinand Kurzner et August Gorges – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Pour vous rendre sur le site …

La Nécropole de Souain se situe à la sortie Nord du village sur le côté gauche de la D977 en prenant la direction de Sommepy-Tahure. Toutefois, pour visiter les cimetières français et allemand, vous devez emprunter la rue de la Porte Saint-Laurent.

Publié par Laisser un commentaire

Cimetière militaire allemand d’Aubérive (51 – Marne)


Panneau indiquant l'entrée du cimetière militaire allemand d'Aubérive
Panneau indiquant l’entrée du cimetière militaire allemand d’Aubérive – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

A propos du cimetière …

Le carré allemand du cimetière militaire d’Aubérive regroupe les corps de 5359 soldats tués pendant les batailles de Champagne, 2235 en tombes individuelles et 3124 dans l’ossuaire.


Vue panoramique du cimetière militaire allemand d'Aubérive
Vue panoramique du cimetière militaire allemand d’Aubérive – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Bloc contenant le registre du cimetière militaire allemand d'Aubérive
Bloc contenant le registre des soldats enterrés dans le cimetière militaire allemand d’Aubérive – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sépultures de Siegfried Ernsthal et Michael Möller
Sépultures du Gefreiter Siegfried Ernsthal tué en 1918 et du Unteroffizier Michael Möller tué en 1917 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Dans une tombe commune reposent 3124 militaires allemands tombés au cours de la guerre 1914-1918.
2906 sont restés inconnus.

L’ossuaire porte l’inscription suivante :
1914 – Hier ruhen deutsche soldaten – 1918
Ici reposent des soldats allemands ».


L'ossuaire du cimetière militaire allemand d'Aubérive
L’ossuaire du cimetière militaire allemand d’Aubérive – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Les alignements de tombes de soldats allemands vus depuis l'ossuaire
Les alignements de tombes de soldats allemands vus depuis l’ossuaire – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Pour vous rendre sur le site …

Le cimetière militaire allemand du Bois du Puits est situé sur la commune d’Aubérive (51600) en bordure de la D931 (voie de la liberté) à environ vingt-cinq km à l’Est de Reims. Le cimetière du Bois du Puits est divisé en trois parties distinctes, à gauche celle polonaise, à droite celle française et enfin en haut celle allemande.

Publié par Laisser un commentaire

Cimetière militaire allemand de Cerny-en-Laonnois – Chemin des Dames (02 – Aisne)


Cimetière militaire allemand de Cerny-en-Laonnois
Cimetière militaire allemand de Cerny-en-Laonnois – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

A propos du cimetière allemand …

Construit par les autorités françaises à partir de 1919 en application de l’article 225 du Traité de Versailles, ce cimetière regroupa dans un premier temps les corps de 5.125 soldats allemands avant d’être agrandi en 1924 et 1925 pour recceuillir les dépouilles d’autres soldats provenant des mêmes secteurs de combat.

De nos jours, ce cimetière comptes 7.526 corps de soldats allemands. 3.533 reposent dans des tombes individuelles et collectives, 46 d’entre eux n’ont toujours pas été identifiés. 3.993 autres dépouilles ont été réuni dans l’ossuaire dont 3.080 inconnus.

En 1972, le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge a remplacé les croix de bois par ces croix de pierre.

Les soldats allemands enterrés dans ce cimetière ont perdu la vie en combattant dans le secteur du Chemin des Dames, notamment pendant l’automne 1914, au printemps 1915 et pendant les batailles de 1917 et 1918.


Bloc contenant le registre du cimetière militaire allemand de Cerny-en-Laonnois
Bloc contenant le registre des soldats allemands inhumés dans le cimetière de Cerny-en-Laonnois – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sépultures de Josef Braun et Johannes Gorski
Sépulture commune de Josef Braun et de Johannes Gorski – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Sources …

Le cimetière militaire allemand de Cerny-en-laonnois : (www.memorial-chemindesdames.fr)

Cimetière militaire allemand de Cerny-en-Laonnois (fr.wikipedia.org)

Lien utile …

Liste des soldats allemands inhumés dans ce cimetière.

Pour vous rendre sur le site …

Le cimetière militaire allemand de Cerny-en-Laonnois se situe en bordure de la D18CD (Chemin des Dames). Le parking est gratuit en garant votre véhicule devant le mémorial (Chapelle en face de la nécropole nationale).

Publié par 11 commentaires

Le Cimetière militaire allemand de Belleau (Belleau – 02 – Aisne)

Quelques photos du lieu …

A propos du cimetière …

Ce cimetière se situe à quelques centaines de mètres de son homologue américain de Belleau, à son approche on ne peut que constater une différente de contraste flagrante, autant celui des soldats américains est vaste, haut en couleur et magnifiquement fleuri, autant celui des allemands est beaucoup moins vaste et plutôt sobre.

Le cimetière militaire allemand de Belleau fut aménagé en 1922 par les autorités militaires françaises afin de regrouper les dépouilles de soldats disséminées sur 123 communes entre le Chemin-des-Dames et la Marne.

Les soldats inhumés dans ce cimetière ont pour beaucoup perdu la vie lors des batailles du bois de Belleau et de la Marne en 1918. Mais on y trouve également les sépultures de soldats morts en captivité ou encore de soixante-dix soldats tués pendant la première bataille de la Marne pendant les mois de septembre et octobre 1914.


Ici reposent des soldats allemands de la guerre 1914-1918
« Ici reposent des soldats allemands de la guerre 1914-1918 » – Cimetière allemand de Belleau – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Dans ce cimetière militaire reposent 8.625 allemands tombés au cours de la guerre 1914-1918.


Cimetière militaire allemand à Belleau
Bloc contenant le registre du cimetière militaire allemand de Belleau – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Dans une tombe commune reposent 4.321 militaires allemands de la Première Guerre mondiale, 3.847 sont restés inconnus.


Sépultures juives et chrétiennes du cimetière allemand de belleau
Sépultures juives et chrétiennes du cimetière allemand de belleau – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Dans le cimetière allemand de Belleau, on peut observer une quinzaine de tombes de soldats juifs comme celle de la photographie ci-dessus. Le haut de la pierre tombale est arrondie et une étoile de David y a été gravé.


Sépulture commune de deux soldats allemands tombés en juillet 1918
Une sépulture commune de deux soldats allemands tombés en juillet 1918 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Pour vous rendre sur le site …

Depuis Château-Thierry, prendre la D1003 (avenue de Paris) en direction de Meaux et de la Ferté-sous-Jouarre. Devant l’entrée du monument américain de la cote 204, prendre la D9 à droite en direction de Belleau. Le cimetière militaire allemand se situe non loin du cimetière américain, il faut continuer sur la D9 en direction de Torcy-en-Valois en suivant le panneau « Deutscher soldatenfriedhof 1914-18 Belleau ». Il n’y pas de parking à proprement parler mais il y a tout de même de la place pour se garer en voiture sur la pelouse au bord de la route.