Publié le

Borne Vauthier n°1 (Château-Thierry – 02 – Aisne)


La borne Vauthier de Château-Thierry
La borne Vauthier n°1 de Château-Thierry – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

A propos de la borne Vauthier …

« Ici fut repoussé l’envahisseur, 18 juillet 1918 ». Cette date marque le début de l’offensive Mangin. Château-Thierry est la première ville libérée grâce à cette manoeuvre. C’est pourquoi le Touring Club de France choisi Château-Thierry pour inaugurer la première borne en 1921.


Vue du profil droit de la borne Vauthier à Château-Thierry
Vue de 3/4 avant droit de la borne Vauthier à Château-Thierry – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Les bornes réalisées par le sculpteur et ancien combattant de la Grande Guerre Paul Moreau-Vauthier (1871-1936) marquent la ligne de front telle qu’elle se présentait le 18 juillet 1918, de la Mer du Nord à la frontière suisse : environ 700 kilomètres, 97 bornes en France et 22 en Belgique.

Dans l’Aisne, nous en comptons une dizaine dont seules cinq environ subsistent ; les autres onté été détruites durant la seconde guerre mondiale.


Vue de 3/4 arrière droit de la borne Vauthier à Château-Thierry
Vue de 3/4 arrière droit de la borne Vauthier à Château-Thierry – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Pupitre historique de la borne Vauthier de Château-Thierry
Pupitre historique de la borne Vauthier à Château-Thierry – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

« La ville de Château-Thierry aura dans l’histoire de la guerre un rôle presque aussi glorieux que Verdun. Verdun a marqué la borne où l’attaque allemande est venue se briser. Château-Thierry, après avoir marqué le terme de l’effort allemand au « Chemin des Dames », a été le point de départ de la victorieuse offensive ».
Citation des généraux Degoutte et Mangin.

Pour vous rendre sur le site …

La borne Vauthier de Château-Thierry se situe au bord de la marne, au niveau du rond-point faisant la jonction entre l’avenue de Soissons et l’avenue Jules lefebvre, en face du palais de Justice. Il y a de nombreux parkings à proximité de la borne Vauthier, vous n’aurez donc pas trop de problème pour garer votre véhicule.

Publié le

Mémorial de la 3ème Division américaine (Château-Thierry – 02 – Aisne)

Quelques photos du lieu …

A propos du mémorial de la 3ème Division américaine …

Initialement place des Etats-Unis face à la M.A.F.A. (Maison de l’Amitié Franco Américaine), le mémorial de la 3ème division américaine est démoli en 1940. Les membres de l’association américaine de la 3ème division d’infanterie ont édifié ce nouveau monument, inauguré le 8 octobre 1961.

La 3ème division est créée en 1917 ; elle prend part aux combats de la seconde bataille de la Marne et contribue à la libération de Château-Thierry le 21 juillet 1918.

Grâce aux actions héroïques de ses soldats sur les champs de bataille, elle gagne ses titres de gloire – pour elle-même et pour la Force Expéditionnaire Américaine – et son nom « The Rock of the Marne » (Le Rocher de la Marne).

Elle combat pendant la seconde guerre mondiale en Afrique du Nord, en Italie, puis lors du débarquement en Provence ainsi qu’en France et en Allemagne.


Vue rapprochée des inscriptions du mémorial de la 3ème Division américaine à Château-Thierry
Vue rapprochée des inscriptions du mémorial de la 3ème Division américaine à Château-Thierry – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

Sur la partie gauche du mémorial de la 3ème division US, on peut lire :

Marne Division / To the heroic deeds / of the third infantry division United States army / World War I / Aux exploits héroïques / de la troisième division d’infanterie américaine / Première Guerre Mondiale ”.

Sur la partie centrale du mémorial de la 3ème division US, on peut lire :

IN MEMORIAM / 1917 – 1918 / 1942 – 1945 ”.

Sur la partie droite du mémorial de la 3ème division US, on peut lire :

Marne Division / To the heroic deeds / of the third infantry division United States army / World War II / Aux exploits héroïques / de la troisième division d’infanterie américaine / Seconde Guerre Mondiale ”.


Carte postale de l'ancien monument de la 3ème Division américaine à Château-Thierry
Carte postale montrant l’ancien monument de la 3ème Division américaine situé place des Etats-Unis à Château-Thierry et détruit en 1940 – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

L'avion devant le mémorial de la 3ème division américaine à Château-Thierry
Œuvre représentant un avion de la Grande Guerre située devant le mémorial de la 3ème division américaine à Château-Thierry – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

Pour vous rendre sur le site …

Le mémorial de la 3ème division américaine se situe place Jean Moulin (grand parking), en bordure de l’avenue Jules Lefebvre et juste en face du monument Jean Moulin. Parking gratuit.

Publié le

Plaque commémorative à la mémoire du 153ème régiment d’infanterie (Château-Thierry – 02 – Aisne)


La plaque et le pupitre à la mémoire du 153ème Régiment d'Infanterie
La plaque et le pupitre à la mémoire du 153ème Régiment d’Infanterie place de l’Hôtel de ville à Château-Thierry – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

A propos de la plaque commémorative …

En 1931, le conseil municipal approuve la pose d’une plaque commémorative des combats menés par les Français à Château-Thierry dont les troupes colonilaes du général Marchand, les troupes du général de Mondésir et le 153ème régiment d’infanterie du général Matter.

21 juillet 1918, 14 heures. Laconique et sobre, le communiqué annonce que « ce matin les troupes françaises sont entrées dans Château-Thierry ».
Les 146ème, 153ème et le 156ème régiment d’infanterie poursuivent toujours les Allemands en retraite. Extrait : Château-Thierry et ses environs dans la tourmente. Pierre Dremont.

Arrivé par la rue de la Mare Aubry, le 153ème RI contourne la ville par Courteau et Saint-Martin et rejoint les Chesneaux où il installe son poste de commandement.


Plaque à la mémoire des régiments coloniaux et du 153ème régiment d'infanterie
Château-Thierry – Plaque à la mémoire des régiments coloniaux et du 153ème régiment d’infanterie – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

Pupitre dédié à la plaque en mémoire du 153ème régiment d'infanterie
Château-Thierry – Pupitre dédié à la plaque en mémoire du 153ème régiment d’infanterie – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

Sur la plaque commémorative, on peut lire :

A LA GLOIRE / DES RÉGts COLONIAUX / DU GÉNÉRAL MARCHAND / QUI DÉFENDIRENT CHÂTEAU-THIERRY / FIN MAI – 1er JUIN 1918 / DES TROUPES DU GÉNÉRAL MONDÉSIR / PARTICULIÈREMENT / DU 153e RÉGIMENT D’INFANTERIE / QUI DÉLIVRÈRENT LA VILLE / 21 JUILLET 1918″.


Plaque reproduisant le décret conférant la Légion d'Honneur à la ville de Château-Thierry
Château-Thierry – Plaque commémorative reproduisant le décret conférant la Légion d’Honneur à la ville de Château-Thierry – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

Sur la plaque commémorative, on peut lire :

DECRET conférant la Légion d’honneur / à la ville de Château-Thierry / LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE / Sur le rapport du ministre de la guerre et du ministre/ de l’intérieur, / DÉCRÈTE : / Art. 1er. La croix de chevalier de la Légion d’honneur est / conférée à la ville de Château-Thierry, pour le motif suivant : / « Vieille cité de l’Ile-de-France où, par deux fois, l’ennemi / crut atteindre le cœur de la patrie. / « Chef-lieu d’un arrondissement particulièrement ravagé / par les luttes héroïques où fut scellée dans le sang l’amitié / américaine. / « A payé de sa ruine les combats glorieux au cours desquels / les alliés brisèrent l’élan de l’ennemi et le contraignirent, / le 18 juillet 1918, à un recul définitif. Croix de guerre » / Fait à Rambouillet, le 17 juillet 1920 / Signé : P. DESCHANEL. ».

Cette plaque commémorative était auparavant apposée sur le côté gauche de la façade de l’Hôtel de ville.

Pour vous rendre sur le site …

La plaque commémorative à la mémoire du 153ème régiment d’infanterie se situe sur la place de l’Hôtel de ville, plus précisément entre le ciméma-théâtre et l’Hôtel de ville de Château-Thierry. Vous avez la possibilité de garer gratuitement votre véhicule sur plusieurs parking du centre ville ou aux abords de La Marne.

Publié le

Nécropole nationale militaire des Chesneaux (Château-Thierry – 02 – Aisne)

Quelques photos du lieu …

A propos de la nécropole nationale de Château-Thierry…

Créée en 1919 à l’emplacement d’un petit cimetière militaire américain provisoire, la nécropole nationale militaire des Chesneaux, grande d’une superficie de 9.480 m², témoigne de la reconnaissance nationale envers ceux qui sont morts au champ d’honneur en 1914-1918.

Elle regroupe les dépouilles de soldats tués principalement pendant la seconde bataille de la Marne en 1918 et provenant de cimetières provisoires du secteur de la vallée de la Marne et des environs (Belleau, Chapelle-Monthodon, Clignon, Cote 204, Jaulgonne, Marchais-en-Brie, Saint-Agnan, Tréloup, Vaux).


Ossuaire A de la nécropole nationale militaire des Chesneaux à Château-Thierry
Ossuaire A de la nécropole nationale militaire des Chesneaux à Château-Thierry – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

La nécropole nationale militaire des Chesneaux à Château-Thierry dispose de deux ossuaires.

Sur l’ossuaire A, on peut lire :

OSSUAIRE A / Ici reposent / 355 INCONNUS / Parmi lesquels : / DUVAL LEON / Caporal télégraphiste – 137e R.I. / MILLAND FRANCIS / Classe 1917 – 7e B.G. / CAMTY JEAN – 356e R.I. ».


Ossuaire A de la nécropole nationale militaire des Chesneaux à Château-Thierry
Ossuaire B de la nécropole nationale militaire des Chesneaux à Château-Thierry – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Sur l’ossuaire B, on peut lire :

OSSUAIRE B / Ici reposent / 343 INCONNUS / Parmi lesquels : / LEVERNE RAYMOND / 18e B.C.P. / GUERILLON ADRIEN / 18e B.C.P. / FEVRIER ANDRE / 6e R.C. ».


Le Linceul oeuvre du sculpteur Achille Jacopin
« Le Linceul » oeuvre du sculpteur Achille Jacopin – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

« Le linceul », monument aux morts sculpté par un artiste local Achille Jacopin, représente un grenadier de la Garde Impériale de Napoléon Ier tombé lors de la retraite de Russie en 1812 et partiellement enseveli sous la neige.


Plaque fixé sur le monument aux morts "Le Linceul"
« Le Linceul » – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Sur une plaque apposée sur le socle du monument « Le Linceul », on peut lire :

LE MONUMENT OFFERT A SA VILLE NATALE / PAR LE SCULPTEUR ACHILLE JACOPIN / A ETE ERIGE EN 1916″.


Le monument "Le Linceul" photographié de face
Le monument « Le Linceul » photographié de face et dans son ensemble – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Gros plan sur la partie haute du grenadier de la Garde Impériale
Gros plan sur la partie haute du grenadier de la Garde Impériale sculptée par Achille Jacopin – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Dans la nécropole sont inhumés 2.098 Français dont des Africains, ainsi que 9 soldats Britanniques et 4 Russes.

Deux soldats français morts pendant la seconde guerre mondiale sont également inhumés dans le cimetière militaire de Château-Thierry.


4 tombes de soldats britanniques enterrés parmi leurs frères d'armes français
Quatre tombes de soldats britanniques enterrés parmi leurs frères d’armes français – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

La nécropole militaire de Château-Thierry à la particularité de réunir dans un seul lieu des militaires de plusieurs nationalités et de plusieurs confessions religieuses comme en témoigne les photographies ci-dessus et ci-dessous.


Tombe individuelle du militaire britannique F. Nuth décédé en mai 1918
Tombe individuelle du militaire britannique F. Nuth décédé en mai 1918 – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Sépulture de Souleymann Kaikoumana du 67e B.T.S.
Sépulture de Souleymann Kaikoumana du 67e B.T.S. – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Tombe de Pierre Joseph Colardeau, du 146ème R.I., mort pour la France le 6 juillet 1918
Tombe de Pierre Joseph Colardeau, du 146ème R.I., mort pour la France le 6 juillet 1918 – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Tombe de Salah Ben Amida Amara du 8ème Tirailleurs Indochinois
Tombe de Salah Ben Amida Amara du 8ème Tirailleurs Indochinois – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Tombe de Sun Van Nho du 12ème Tirailleurs sénégalais
Tombe de Sun Van Nho du 12ème Tirailleurs sénégalais – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Photographie de la nécropole nationale des Chesneaux prise après la guerre
Photographie de la nécropole nationale des Chesneaux prise après la guerre – (Source : gallica.bnf.fr).

Sources …

Nécropole française – Château-Thierry (www.picardie1418.com)

Château-Thierry (fr.wikipedia.org)

Lien utile …

Liste des soldats français inhumés dans ce cimetière.

Pour vous rendre sur le site …

La nécropole nationale militaire des Chesneaux est accolée à la fois à la D1 d’un côté et à la rue Léon Lhermitte de l’autre. Elle est également située en face du cimetière communal de Château-Thierry (rue Léon Lhermitte) devant lequel je vous recommande de vous garer si vous venez sur les lieux en voiture.

Publié le

La colonne romaine commémorative de l’invasion allemande 1914-1918 à Château-Thierry (02 – Aisne)


La colonne romaine commémorative de l'invasion allemande 1914-1918 à Château-Thierry
La colonne romaine commémorative de l’invasion allemande 1914-1918 à Château-Thierry – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

A propos de la colonne romaine …

La colonne romaine commémorative de l’invasion allemande 1914-1918 à Château-Thierry se trouve dans le jardin des Petits Prés dont l’entrée est située à l’extrémité Nord de la place du jeu de Paume.


Plan rapproché de la colonne romaine du jardin des Petits Prés à Château-Thierry
Plan rapproché de la colonne romaine du jardin des Petits Prés à Château-Thierry – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Gros plan sur l'inscription de la colonne romaine du jardin des Petits Prés à Château-Thierry
Gros plan sur l’inscription de la colonne romaine du jardin des Petits Prés à Château-Thierry – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Sur la colonne romaine est gravée l’inscription suivante :

INVASION / 1914-1918″.


Vue arrière de la colonne romaine du jardin des Petits Prés à Château-Thierry
Vue arrière de la colonne romaine du jardin des Petits Prés à Château-Thierry – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Sources …

Château-Thierry (fr.wikipedia.org)

Histoire de Château-Thierry (7) (omois.chez.com)

Publié le

Le Monument Américain de la Cote 204 (Château-Thierry – 02 – Aisne)


Le Panneau indiquant l'entrée du monument américain de la cote 204 à Château-Thierry
Le panneau indiquant l’entrée du monument américain de la cote 204 à Château-Thierry – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Un peu d’histoire…
Entre les mois de mai et juin 1918, l’armée allemande lance une vaste offensive sur la Marne, c’est la « seconde bataille de la Marne ».
Les troupes allemandes attaquent et s’emparent sans coup férir de nombreuses localités évacuées par la presque totalité de leurs habitants avant d’atteindre finalement la Marne en juin 1918…


Soldats américains en position à la cote 204 près de Château-Thierry
Soldats américains en position à la cote 204 près de Château-Thierry – (Source : www.randonner.fr)

Les pertes subies par les troupes alliées engagées dans les combats sont immenses. Les hôpitaux militaires débordent de blessés de tout genre.
Toute la région est dévastée, le centre ville et les différents quartiers (Courteau, Saint-Martin, Vincelles…) de Château-Thierry sont pilonnés par l’artillerie puis dévastés par les combats de rues.
Essômes-sur-Marne (Sud de Château-Thierry) et ses hameaux, Bouresches, Brasles et tous les villages environnants sont transformés en champ de ruines.
Beaucoup de valeureux soldats américains (les summies) sont victimes des combats.

Le monument… Son histoire.
Peu de temps après la guerre, les autorités américaines décident la construction d’un grand monument commémoratif dans la région de Château-Thierry.


Entrée du Monument américain de la cote 204 au bord de la N3
Entrée du Monument américain de la cote 204 au bord de la N3 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Le site choisi est la cote 204 où se déroulèrent de violents combats en juillet 1918. Ce site, très visible, domine la vallée de la Marne et l’agglomération. De plus, c’est à cet endroit qu’a eu lieu, le 18 juillet 1920, la cérémonie de remise de la Croix de la Légion d’Honneur à la ville de Château-Thierry.


Entrée du Monument américain de la cote 204
Entrée du Monument américain de la cote 204 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Le projet est confié à l’architecte franco-américain, Paul (Philippe) Cret (né à Lyon le 21-10-1876 et mort à Philadelphie le 8-09-1945).


Paul Philippe Cret (architecte)
Paul Philippe Cret (architecte)

Il crée une immense colonnade double à la fois sobre et imposante implantée sur une majestueuse terrasse paysagère.
Dimensions de la colonnade :
Longueur : 62 mètres, Largeur : 3,80 mètres, hauteur : 21 mètres.
L’inauguration officielle eut lieu le jeudi 7 octobre 1937.


Colonnade double du monument américain de la cote 204
Colonnade double du monument américain de la cote 204 – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Deux statues colossales, la France et l’Amérique main dans la main …


Monument de la cote 204 - La France et l'Amérique main dans la main
La France et l’Amérique main dans la main – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

… et l’aigle des USA occupent les faces Est et Ouest du monument.


L'aigle des USA du monument de la cote 204
L’aigle des USA – (Photo © 2007 Eric Le Maître).

Des inscriptions en anglais et en français évoquent les différents combats et rendent hommage aux soldats américains tombés pendant la guerre.

Pour vous rendre sur le site…

L’entrée se situe au niveau du carrefour entre la D1003 (avenue de Paris, direction Meaux en sortant de Château-Thierry) à environ 3 km à l’Ouest de Château-Thierry et la D9 à environ 5 km au sud d’Etrépilly et à 7 km de Belleau. Ensuite, suivez une petite route sur environ 1,2 km jusqu’au parking gratuit.

Informations pratiques …

Adresse : Château-Thierry Monument Hill 204 – Memorial hill 204 – 02400 – Château-Thierry

Téléphone : 03.23.70.70.90

Fax : 03.23.70.70.94

Email : aisne-marne@abmc.gov

Heures d’ouverture : 9h00 à 20h00