La guerre aux portes de Saint-Mihiel – Fort du Camp des Romains – Fort de Liouville – Forêt d’Apremont

24,00 

Description

Saint-Mihiel. Ce nom reste encore bien attaché au souvenir de la Première Guerre mondiale. Il est associé à la hernie que forma le front en Lorraine entre septembre 1914 et septembre 1918 et qui prit le nom de Saillant de Saint-Mihiel. Là, entre Meuse et Moselle, de violents combats, qui eurent surtout lieu en 1914 et 1915, ensanglantèrent la plaine de la Woëvre ainsi que le plateau des Hauts de Meuse.
Les Éparges, le Bois-le-Prêtre, le Bois de Mort-Mare devinrent des champs de bataille étroits et redoutés des combattants et furent cités de manière récurrente dans les communiqués français et allemands. A proximité de la ville de Saint-Mihiel, dont la population fut assignée à résidence par les troupes allemandes, cas unique sur le front de l’ouest, d’autres hauts-lieux allaient hanter encore bien des années après la guerre les anciens combattants : le Bois Brûlé et sa redoute, le Bois d’Ailly, ce coin d’ « enfer » synonyme de mort, de désolation et de pestilence, la Tête à Vache… Avant que le front ne se fixe sur ces espaces de malheur à l’automne 1914, le pays sammiellois fut le témoin d’un duel titanesque entre les forts du rideau des Hauts de Meuse et les artilleurs allemands et autrichiens des batteries lourdes chargées de les neutraliser.
Ainsi les forts du Camp des Romains et de Liouville, la batterie des Paroches connurent-ils des destins différents… Dans cet ouvrage, Nicolas Czubak présente, à hauteurs d’hommes, l’arrivée des troupes bavaroises à Saint-Mihiel, le passage de la guerre de mouvement à celle de position à l’automne 1914 en forêt d’Apremont ainsi que la montée en puissance de la guerre de tranchées dans le massif forestier en 1915.
Dans ce livre où la parole des témoins est complétée par une abondante documentation photographique française et allemande, faite de 200 clichés issus de la collection de l’ASFL et de fonds privés, vous découvrirez les conditions de vie et de mort des troupes de forteresse et de campagne aux portes de la petite ville meusienne au cours des deux premières années de guerre…

L’auteur

Professeur d’histoire détaché au mémorial de Verdun, Nicolas Czubak est auteur et conférencier. Il intervient sur toutes les parties du front de Lorraine, particulièrement aux Eparges. Il a déjà publié chez Ysec Editions, Etain-Buzy, Première victoire devant Verdun (24-25 août 1914) ainsi que Le Bois-le-prêtre, scènes de vie, scènes de mort sous l’objectif de photographes français et américains.

Achetez ce livre neuf ou d’occasion :

Acheter sur Rakuten.com


Informations complémentaires

Date de parution :

25/08/2016

Editeur :

Ysec

Collection :

La guerre en images

EAN :

9782846732444

Reliure :

Broché

Nombre de pages :

150

Poids :

630 g

Dimensions :

22,1 cm × 27,0 cm × 1,0 cm

Illustrations :

200 photographies

Version numérique :

Indisponible

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La guerre aux portes de Saint-Mihiel – Fort du Camp des Romains – Fort de Liouville – Forêt d’Apremont”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…