Foch, chef de guerre

29,90 

Fondée sur des archives, des journaux, des mémoires et des lettres, une étude du commandement militaire du maréchal de France F. Foch durant la Grande Guerre. L’auteure analyse les idées et les méthodes du chef de guerre, ainsi que ses relations avec les politiques des cinq nations durant la Première Guerre mondiale.

Acheter sur Amazon.fr

Description

A l’appui d’archives jusqu’alors non exploitées, mais aussi à partir des journaux et mémoires de contemporains, de lettres, Elizabeth Greenhalgh étudie la contribution de Foch à la victoire alliée en 1918, ses méthodes de commandement, ses relations avec les chefs militaires français et alliés et avec les hommes politiques. En 1914, Ferdinand Foch, maréchal de France, n’a jamais commandé de troupes sur le terrain et est à deux ans de la retraite.
L’auteur s’attache donc à montrer comment la Première Guerre mondiale a forgé la personnalité et les compétences de celui qui devient le commandant en chef des forces alliées. Dans cette perspective, elle traite de la contribution d’un commandement unifié à la victoire des Alliés, du rôle d’un Etat-Major général, des mécanismes de commandement au niveau du corps et de l’armée. Son étude porte encore sur le rôle des niveaux intermédiaires de commandement, et celui des généraux, enfin, sur le rôle d’une coalition dans une guerre moderne et industrielle.
Foch, chef de guerre est l’analyse détaillée de la carrière de Foch, de ses idées et de ses méthodes pendant la guerre, de la manière dont ses idées ont évolué tout au long de la guerre, jusqu’au poste de commandant en chef. Sont aussi apportées les réalités politiques de la paix – comment Foch a perdu la guerre (la question du Rhin) -, le rôle « diplomatique » de Foch et ses relations avec les chefs des armées alliées et les chefs politiques de cinq nations de la Première Guerre mondiale : Joffre, Pétain, Nivelle, Clemenceau, Poincaré, Pershing, Haig, Kitchener, Wilson…
Cette étude pionnière prend la guerre de haut. L’étude des relations entre les chefs militaires alliées, détaillées, sont particulièrement éclairantes, de même que les relations avec les politiques, en particulier les relations avec Clemenceau. Salué par la critique à l’occasion de sa publication en anglais, ce livre dense offre une lecture très enrichissante et « neuve » de la Première Guerre mondiale.

L’auteur

Elizabeth Greenhalgh est professeur à l’Université de New South Wales et à l’Académie militaire australienne à Canberra. Elle est l’auteur de nombreux articles sur les relations franco-britanniques entre 1914 et 1918. Outre son ouvrage sur Foch, elle a publié Victory Through Coalition : Britain and France during the First World War, aux Presses universitaires de Cambridge en 2005.

Informations complémentaires

Date de parution :

26/09/2013

Editeur :

Tallandier

Collection :

Biographie

EAN :

9791021002722

Reliure :

Broché

Nombre de pages :

681

Poids :

678 g

Dimensions :

16,5 cm x 23 cm

Version numérique :

Disponible

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Foch, chef de guerre”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…