Août 1914 – L’artilleur Alexandre Richard témoigne

Noté 5.00 sur 5 basé sur 1 notation client
(1 avis client)

17,00 

Le journal de guerre de l'arrière-grand-père de l'auteur dans lequel celui-ci raconte le quotidien des premiers mois meurtriers de la Grande Guerre avant d'être grièvement blessé.

Description

8 août 1914 : C’est aux cris de « On ira à Berlin ! » et de la Marseillaise que nous quittons Bourg, en laissant en extase un vieillard les larmes aux yeux auquel on avait parlé pendant quelques secondes. Avant de partir nous avons bu le café et préparé le ravitaillement. […]. Dans tous les trains que nous croisons se trouvent des militaires de toutes armes chantant. Partout, l’enthousiasme est général… Artilleur au sein du 6e régiment d’artillerie de campagne, Alexandre Richard a vécu les premiers jours de la Grande Guerre lorsque, par patriotisme, ses camarades enthousiastes et lui montèrent au front. De cette période mouvementée, il a laissé un journal de guerre retranscrit dans ce livre, inestimable témoignage historique du premier conflit d’envergure mondiale où régna la démesure et où la totalité des industries des nations belligérantes furent mises au service de la mort, avec pour principal champ de bataille : l’Europe.

L’auteur

Arrière-petit-fils d’Alexandre Richard, Olivier Roussard est journaliste de formation. Il a signé de nombreux articles pour divers magazines de la presse professionnelle, consacrés aux secteurs de l’industrie et de la logistique avant de fonder le site d’information Maison et Energie dont il est actuellement directeur.

Où acheter ce livre sur Internet ?

ACHETER SUR DECITRE.FR
ACHETER SUR AMAZON.FR

Informations complémentaires

Date de parution :

12/09/2017

Editeur :

Baudelaire

Collection :

Autobiographie / Mémoires

EAN :

9791020314192

Nombre de pages :

186

Poids :

260 g

Dimensions :

15,0 cm × 21,0 cm × 1,4 cm

Version numérique :

Disponible

1 avis pour Août 1914 – L’artilleur Alexandre Richard témoigne

  1. Note 5 sur 5

    Eric Le Maitre

    Ce livre est en premier lieu le journal de guerre d’Alexandre Richard affecté à la 6ème batterie du 2ème groupe du 6ème R.A.C., rédigé sur le front du 2 août 1914 au 1er octobre 1914, date à laquelle il est évacué des zones de combats pour cause de blessures à la jambe et au ventre causées par des éclats d’obus.

    Tenu au jour le jour, le journal décrit les événements survenus à son auteur durant les deux premiers mois de la Grande Guerre, le récit journalier est toujours succinct mais il n’est pas dénué d’intérêt pour celui qui souhaite connaître la vie d’un artilleur en campagne.

    Olivier Roussard, quant à lui, ne s’est pas limité à la simple publication du journal de guerre de son arrière grand-père, il a effectué un gros travail de recherche et il a retranscrit le fruit de ses investigations en complément du journal de son ancêtre.
    On trouve donc deux « parties » supplémentaires qui complètent à merveille le journal de guerre, la première partie intitulée « Qui est Alexandre Richard ?» est en quelque sorte sa biographie mais pas seulement, car l’auteur ne s’est pas arrêté là, il évoque également et notamment les raisons du conflit, la mobilisation générale, les uniformes et armements des belligérants, l’aviation pendant la Grande Guerre et bien d’autres choses encore.

    La troisième partie « Retrouvez la trace de vos ancêtres Poilus » est destinée à toutes personnes souhaitant se lancer dans une quête mémorielle d’un ancêtre soldat ayant combattu pendant la première guerre mondiale.
    Vous y trouverez référencés des conseils pour vous aider dans vos recherches, des sites Internet et des adresses de contact très utiles, voire indispensables.
    Dans cette troisième partie est également répertoriée et classée par thème une vaste sélection de livres consacrées à la guerre 1914-1918.

    Pour résumé ce livre, je dirai qu’il est extrêmement bien structuré, ce qui rend sa lecture très agréable mais également très instructive.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…