Publié le

La stèle à la mémoire d’Henry Caroly (Saint-Soupplets – 77 – Seine-et-Marne)


La stèle en mémoire d'Henri Caroly, mort pour la France, le 5 septembre 1914
Saint-Soupplets – La stèle en mémoire d’Henri Caroly, tué le 5 septembre 1914, à la lisière de l’actuel bois des Sables (Forêt régionale de Montgé) – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

A propos de cette stèle …

Comme évoqué dans un précédent article, Henri Caroly, fils du propriétaire du château de Maulny à Saint-Soupplets (actuelle mairie), fut tué le 5 septembre 1914, vers six heures du soir, alors que sa compagnie effectuait un mouvement de repli en direction de la ferme de Champ Fontaine.

Son capitaine, Paul Floquet (20e compagnie du 278e d’infanterie), le retrouva le lendemain et l’enterra sur le bord du chemin allant de Saint-Soupplets à Monthyon, près d’un gros noyer.

Avant que les corps ne soient déplacés après la guerre, la stèle était située à l’emplacement d’une fosse commune renfermant les corps de trente-et-un soldats français.

La dépouille d’Henri Caroly fut, quant à elle, déposée dans le caveau familiale au cimetière communale de Saint-Soupplets.


Saint-Soupplets - Une inscription est gravée sur la stèle d'Henri Caroly, tué le 5 septembre 1914
L’inscription gravée sur le socle de la stèle érigée à la mémoire d’Henri Caroly à Saint-Soupplets – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sur le socle de la stèle, on peut lire l’inscription suivante :
A la mémoire / d’Henri Caroly / et de ses camarades / Morts pour la France / le 5 Septembre 1914″.


Chemin de terre menant à la stèle d'Henri Caroly, tué le 5 septembre 1914
Le chemin de terre faisant face à la rue de la Clochette et menant directement à la stèle d’Henri Caroly – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Pour accéder à la stèle en mémoire d’Henry Caroly, qui est un peu isolée, il faut emprunter le chemin de terre qui se trouve dans la zone artisanale de la Clochette, au niveau du croisement entre les rues de la Bizière et de la Clochette. Prenez ce chemin jusqu’au bout, il vous conduira sans encombre jusqu’à la stèle, située à environ 700 ou 750 mètres de là.

Sources …

Site Internet de la commune de Saint-Soupplets (chauconin-neufmontiers.fr)

Saint-Soupplets page Wikipédia (fr.wikipedia.org)

Guide Michelin des champs de bataille 1914-1918 – La Marne et la Champagne, livre en français, Editions Michelin, 2014.
Livre disponible sur le site Decitre.fr.
Livre disponible sur le site Amazon.fr.

Carte I.G.N. : série bleue 2513 OT

Pour vous rendre sur le site …

La stèle à la mémoire d’Henri Caroly se situe à la lisère de l’actuel bois des Sables, plus précisément à l’extrémité Est de la forêt régionale de Montgé, en face des bâtiments de l’entreprise Knauf Plâtre. Pour y accéder, vous devez garer votre véhicule en bordure de la rue de la Bizière, puis prendre à pied le chemin de terre faisant face à la rue de la Clochette (Zone artisanale de la Clochette). La stèle se trouve à environ 750 mètres de la rue de la Bizière.

Publié le

Monument aux morts de Saint-Soupplets (77 – Seine-et-Marne)


Vue de face du monument aux morts de Saint-Soupplets (77)
Le monument aux morts de Saint-Soupplets – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

A propos du monument aux morts …

Le monument aux morts « Aux héros de la Grande Guerre, 1914-1918 » a été inauguré le 2 octobre 1921. Il fut déplacé dans la cour d’entrée du château de Maulny, actuelle mairie, en 1981.

Ce monument aux morts possède la particularité assez rare en France de s’être vu gravé sur ces différentes faces à la fois les noms des soldats originaires de la commune tués pendant la Grande Guerre mais aussi ceux des soldats français tués sur le territoire de Saint-Soupplets lors des combats du 5 septembre 1914.

Comme beaucoup de monument aux morts et au fil du temps, ont été ajoutés les noms des soldats originaires de la commune tués pendant la seconde guerre mondiale et la guerre d’Algérie.


Vue la face Nord du monument aux morts de Saint-Soupplets
Détails de la face Nord du monument aux morts de Saint-Soupplets avec notamment la sculpture représentant un poilu armé de son fusil – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sur le côté Nord du monument aux morts de Saint-Soupplets, on peut lire l’inscription suivante :
Aux / héros / de la Grande / Guerre / 1914-1918″.
Sur cette même face du monument a été sculpté un poilu avec son fusil et la légion d’honneur, décoration reçue par la ville après guerre.


Vue la face Est du monument aux morts de Saint-Soupplets
Détails de la face Est du monument aux morts de Saint-Soupplets avec les noms des soldats tués dans la commune lors des combats du 5 septembre 1914 – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sur le côté Est du monument aux morts de Saint-Soupplets, on peut lire l’inscription suivante :
Combats / de St Soupplets / 5 septembre 1914 / Aux braves de l’armée / Maunoury / la commune / reconnaissante ».
A la suite de cette inscription, sont gravés les noms des soldats tués sur le territoire de la commune de Saint-Soupplets, le 5 septembre 1914.


Vue la face Ouest du monument aux morts de Saint-Soupplets
Détails de la face Ouest du monument aux morts de Saint-Soupplets avec les noms des soldats originaires de la commune tués pendant la guerre 1914-1918 – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sur le côté Est du monument aux morts de Saint-Soupplets, on peut lire l’inscription suivante :
Aux / enfants / de St Soupplets / morts pour la / France ».
A la suite de cette inscription, sont gravés les noms de tous les soldats originaires de la ville tués pendant la Grande Guerre ainsi que ceux des soldats tués lors de la seconde guerre mondiale et de la guerre d’Algérie.

Sources …

Site Internet de la commune de Saint-Soupplets (chauconin-neufmontiers.fr)

Saint-Soupplets page Wikipédia (fr.wikipedia.org)

Guide Michelin des champs de bataille 1914-1918 – La Marne et la Champagne, livre en français, Editions Michelin, 2014.
Livre disponible sur le site Decitre.fr.
Livre disponible sur le site Amazon.fr.

Carte I.G.N. : série bleue 2513 OT

Pour vous rendre sur le site …

Le monument aux morts de Saint-Soupplets se situe dans la cour devant le bâtiment qui héberge l’actuelle mairie, sur le côté droit après la grille d’entrée. Un vaste parking gratuit est disponible devant la mairie.

Publié le

Caveau funéraire de la famille Caroly (Saint-Soupplets – 77 – Seine-et-Marne)


Saint-Soupplets - Caveau de la famille Caroly
Caveau funéraire de la famille Caroly à Saint-Soupplets – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

A propos d’Henri Caroly …

Henri Caroly est né le 7 octobre 1884 à Neuilly-sur-Seine, il a vécu quelques temps au château de Maulny, demeure familiale depuis 1895, bâtiment qui abrite de nos jours l’actuelle mairie.
Ancien élève des Beaux Arts, il a peint plusieurs tableaux ayant pour thème Saint-Soupplets et ses habitants, sans oublier sa famille et le parc du château.
En 1910, il se marie avec Mathilde Barbé. Le couple aura deux enfants, Jean-Paul, né en 1913 et Aliette, née en 1914.

Lors de la mobilisation en 1914, Henri Caroly est incorporé dans la 21e compagnie du 276e régiment d’infanterie de Coulommiers.

Un mois plus tard, le 5 Septembre 1914 vers 16h 30, Le capitaine Truillet, commandant la 21e compagnie, décide d’attaquer une batterie allemande placée à environ 200 mètres en contre-bas du bois des Tillières qui fait face à Saint-Soupplets.

Le soldat Caroly, connaissant parfaitement la région, se porte volontaire pour guider l’assaut de sa compagnie.
Au cours de l’engagent, de nombreux fantassins français sont fauchés par les mitrailleuses allemandes dissimulées le long de l’actuelle N330, le capitaine Truillet est grièvement blessé et l’ordre de revenir s’abriter dans le bois est donné à la 21e compagnie. Durant ce repli, le soldat Caroly est tué net d’une balle dans la tête et d’une autre dans le flanc.
C’est ainsi qu’Henri Caroly trouva la mort à moins de 2 kilomètres du château familiale. Il avait 30 ans.

D’abord enterré sur place, son corps est ensuite exhumé et placé dans le caveau funéraire familial au cimetière communal de Saint-Soupplets.


Saint-Soupplets - Caveau de la famille Caroly, vue du dessus
Caveau de la famille Caroly à Saint-Soupplets, vue du dessus – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sources …

Site Internet de la commune de Saint-Soupplets (chauconin-neufmontiers.fr)

Saint-Soupplets page Wikipédia (fr.wikipedia.org)

Guide Michelin des champs de bataille 1914-1918 – La Marne et la Champagne, livre en français, Editions Michelin, 2014.
Livre disponible sur le site Decitre.fr.
Livre disponible sur le site Amazon.fr.

Carte I.G.N. : série bleue 2513 OT

Pour vous rendre sur le site …

Le caveau funéraire de la famille Caroly se situe en bordure de l’allée de la Belle Croix au cimetière de Saint-Soupplets, dans la division B, parcelle B08218, au niveau de la grande croix qui barre ladite allée. Quant au cimetière communal de Saint-Soupplets, il se trouve à l’angle de la route de Oissery et de la D401 à l’extrémité Nord de la commune. Un parking gratuit est disponible devant le cimetière.

Publié le

Carré militaire français du cimetière communal de Saint-Soupplets (77 – Seine-et-Marne)


Cimetière communal de Saint-Soupplets - Carré militaire français 1914-1918
Carré militaire français 14-18 au cimetière communal de Saint-Soupplets – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

A propos du carré militaire de Saint-Soupplets …

Dans le cimetière communal de Saint-Soupplets, on trouve du côté du mur Nord et le long de l’allée des Militaires, un carré militaire composé de 17 sépultures de soldats français tous morts en 1914.

La plupart sont tombés en septembre 1914 lors de la bataille de la Marne dans les communes de Saint-Soupplets, Le Plessis-l’Evêque et Senlis.

La seule exception et le fait du canonnier-conducteur Jean-Louis Caridroit du 12ème Régiment d’Artillerie de Campagne, décédé à l’âge de 43 ans le 26 décembre 1914 à Saint-Soupplets des suites de maladie contractée en service.


Carré militaire de Saint-Soupplets - Tombe de Maurice Broutin - 294ème RI - Tué le 10 septembre 1914
Sépulture du soldat Maurice Broutin du 294ème RI, mort pour la France le 10 septembre 1914 – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Carré militaire de Saint-Soupplets - Tombe de Victor Henri Richard - 294ème RI - Tué le 9 septembre 1914
Sépulture du soldat Victor Henri Richard du 294ème RI, mort pour la France le 9 septembre 1914 – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Carré militaire de Saint-Soupplets - Tombe d'Albert Grison - 69ème BCP - Tué le 4 septembre 1914
Sépulture du soldat Albert Grison du 69ème BCP, mort pour la France le 4 septembre 1914 – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Liste complète des soldats enterrés dans le carré militaire de Saint-Soupplets :

  • BREART Albert Nicolas mort le 04/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • BRISOU Abel mort le 07/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • BROUTIN Maurice Joseph mort le 10/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • CARIDROIT Jean Louis mort le 26/12/1914 à Saint-Soupplets.
  • CHELOT Albert Jacques mort le 07/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • CHOPIN Bernard mort le 09/09/1914 à Senlis.
  • CONRATH Georges Nicolas mort le 8/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • CREPIN Henri mort le 05/09/1914 à Le Plessis-l’Evêque.
  • DECKER Théodore mort le 09/09/1914 à Saint-Soupplets
  • DERVAUX Jacques Louis Jules mort le 05/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • GRISON Albert Clovis mort le 09/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • LANGLOIS Henri Georges mort le 05/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • LOBJOIS Paul Éloi mort le 05/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • POUZIEUX Maurice Théodore mort le 05/09/1914 à Le Plessis-l’Evêque.
  • RICHARD Victor Henri mort le 09/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • TOURNEUR Jules mort le 05/09/1914 à Saint-Soupplets.
  • VILLIERS Albert mort le 08/09/1914 à Saint-Soupplets.

Cimetière communal de Saint-Soupplets - Carré militaire français 1914-1918
Une autre vue du carré militaire français de la Grande Guerre au cimetière communal de Saint-Soupplets – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sources …

Site Internet de la commune de Saint-Soupplets (chauconin-neufmontiers.fr)

Saint-Soupplets page Wikipédia (fr.wikipedia.org)

Saint-Soupplets sur MémorialGenWeb (memorialgenweb.org)

Guide Michelin des champs de bataille 1914-1918 – La Marne et la Champagne, livre en français, Editions Michelin, 2014.
Livre disponible sur le site Decitre.fr.
Livre disponible sur le site Amazon.fr.

Carte I.G.N. : série bleue 2513 OT

Pour vous rendre sur le site …

Le carré militaire se situe contre le mur Nord de l’enceinte du cimetière communal de Saint-Soupplets, à l’angle de la route de Oissery et de la D401 à l’extrémité Nord de la commune. Un parking gratuit est disponible devant le cimetière.

Publié le

Repère n°4 de la randonnée « Sur les pas de la brigade marocaine, le 5 septembre 1914 » (Chauconin-Neufmontiers – 77 – Seine-et-Marne)


Le bois du télégraphe photographié depuis le chemin rural de l'église sur la commune de Chauconin-Neufmontiers
Le bois du Télégraphe, objectif majeur de la brigade marocaine, photographié depuis le chemin rural de l’église de Chauconin-Neufmontiers, point n°4 de la randonnée « sur les pas de la brigade marocaine, 5 septembre 1914 – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

A propos de l’assaut sur le bois du Télégraphe …

En contrebas du chemin, postés derrière le ru de Viry, les Chasseurs Indigènes, appelés ensuite Brigade Marocaine, se lancèrent sans couverture d’artillerie, ce 5 septembre, à l’attaque des flancs de la colline du Bois du Télégraphe.
Le 5ème Bataillon du Capitaine d’Ivry prit la lisière Sud du bois à la sortie de Penchard, mais dut se replier sous le feu nourri des tirs et obus de calibre 77 allemands.
Le Bataillon se réfugia à Neufmontiers pour former barrage avec la 9ème Compagnie pendant que les 3ème et 8ème Compagnies se reformaient à Villeroy.
C’est pendant cet assaut que le Capitaine d’Ivry, blessé une première fois, remonté à cheval pour commander le Bataillon fut touché par une nouvelle salve mortelle.
A l’arrière garde, les 3ème et 4ème Bataillons sont en formation ouverte, marchant sur le bois. Le feu violent de l’artillerie allemande les oblige à se plaquer le long du talus du chemin de l’église que nous voyons sur les photographies de cet article. Commandés par le Lieutenant Juin, les Chasseurs ouvrent alors un feu d’enfer en direction du Bois du Télégraphe et des positions allemandes.
Pas moins de 36.000 cartouches seront tirées par les hommes de la Brigade Marocaine pendant la journée du 5 septembre 1914.
(texte tiré du dépliant de la boucle de randonnée « Sur les pas de la brigade marocaine, le 5 septembre 1914 »)


Borne n°4 de la boucle de randonnée "sur les pas de la brigade marocaine, 5 septembre 1914"
La borne en bois numéro 4 de la randonnée « sur les pas de la brigade marocaine, 5 septembre 1914 » – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Point n°4 de la boucle de randonnée "sur les pas de la brigade marocaine, 5 septembre 1914" et le chemin creux menant à l'église de Chauconin-Neufmontiers
Le talus du chemin rural de l’église à Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sources …

Site Internet de la commune de Chauconin-Neufmontiers (chauconin-neufmontiers.fr)

Chauconin-Neufmontiers (fr.wikipedia.org)

Guide Michelin des champs de bataille 1914-1918 – La Marne et la Champagne, livre en français, Editions Michelin, 2014.
Livre disponible sur le site Decitre.fr.
Livre disponible sur le site Amazon.fr.

Carte I.G.N. : série bleue 2513 OT

Pour vous rendre sur le site …

Pour atteindre le repère n°4 de la boucle de randonnée « sur les pas de la brigade marocaine, 5 septembre 1914 », vous devrez marcher un petit peu car vous ne pourrez pas y accéder en voiture. Vous pourrez cependant assez aisément trouver une place de parking au niveau de l’église de Chauconin-Neufmontiers ou devant la mairie.
Ensuite, en partant de l’église Saint-Barthélémy empruntez l’allée des Tilleuls qui longe la salle polyvalente située à côté de l’église puis continuer tout droit en suivant le chemin rural de l’Eglise. Vous trouverez alors le repère en bois n°4 sur votre droite.

Publié le

Tombes militaires de 1914 au cimetière de Chauconin-Neufmontiers (77 – Seine-et-Marne)


Tombes militaires de la première guerre mondiale au cimetière communal de Chauconin-Neufmontiers
Les tombes militaires de la Grande Guerre au cimetière communal de Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

A propos des tombes militaires du cimetière de Chauconin-Neufmontiers …

Trois tombes d’officiers français tués entre le 5 et le 8 septembre 1914 se trouvent dans le cimetière communal de Chauconin-Neufmontiers, il s’agit des sépultures du capitaine Georges Denis, du capitaine Jacques de Richard d’Ivry et du lieutenant Maurice Poyelle.

Les trois tombes se situent sur la droite à l’entrée du cimetière, le petit carré militaire est repérable d’assez loin grâce au mât orné à son sommet par un drapeau tricolore qui marque l’emplacement du carré.


Sépulture du capitaine Georges Denis au cimetière communal de Chauconin-Neufmontiers
Sépulture du capitaine Georges Denis au cimetière de Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sépulture du capitaine Jacques de Richard d'Ivry au cimetière communal de Chauconin-Neufmontiers
Sépulture du capitaine Jacques de Richard d’Ivry au cimetière de Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sépulture du lieutenant Maurice Poyelle au cimetière communal de Chauconin-Neufmontiers
Sépulture du lieutenant Maurice Poyelle au cimetière de Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Georges Denis était capitaine d’artillerie au 5ème groupe d’Afrique, il fut tué à Penchard, le 8 septembre 1914.

Le comte Jacques de Richard d’Ivry était capitaine commandant le 5ème bataillon de Chasseurs Indigènes du Maroc, il trouva la mort lors de l’attaque du bois de Penchard, le 5 septembre 1914 à l’âge de 41 ans.

Maurice Poyelle était lieutenant aux tirailleurs Marocains, il fut tué le 5 septembre 1914.


La borne n°3 de la boucle de randonnée sur les pas de la brigade marocaine le 5 septembre 1914 située au cimetière de Chauconin-Neufmontiers
La borne n°3 de la boucle de randonnée sur les pas de la brigade marocaine le 5 septembre 1914 est située au milieu des trois tombes d’officiers tués en 1914 et contre le mur du cimetière de Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Tombes militaires de la première guerre mondiale au cimetière communal de Chauconin-Neufmontiers
Les tombes des trois officiers tués pendant la bataille de L’Ourcq au cimetière communal de Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sources …

Site Internet de la commune de Chauconin-Neufmontiers (chauconin-neufmontiers.fr)

Chauconin-Neufmontiers (fr.wikipedia.org)

Guide Michelin des champs de bataille 1914-1918 – La Marne et la Champagne, livre en français, Editions Michelin, 2014.
Livre disponible sur le site Decitre.fr.
Livre disponible sur le site Amazon.fr.

Pour vous rendre sur le site …

Le cimetière communal se situe à proximité de l’église Saint-Barthélémy mais vous ne pourrez pas vous y rendre directement en voiture, il vous faudra marché quelques mètres en empruntant l’Allée des Tilleuls qui longe la salle polyvalente située à côté de l’église. Vous pourrez néanmoins garer votre véhicule sur le parking de la mairie de Chauconin-Neufmontiers ou sur celui de l’église.

Publié le

L’église Saint-Barthélémy à Chauconin-Neufmontiers (77- Seine-et-Marne)


L'église Saint-Barthélémy à Chauconin-Neufmontiers photographiée depuis l'entrée du parking de la nouvelle mairie de Chauconin-Neufmontiers
L’église Saint-Barthélémy à Chauconin-Neufmontiers photographiée depuis l’entrée du parking de la nouvelle mairie de la commune – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

A propos de l’église Saint-Barthélémy de Neufmontiers …

Neufmontiers possédait une église paroissiale datant du XVIéme siècle. Tombée en ruine, elle est démolie au XIXéme siècle. L’église Saint-Barthélémy actuelle est construite en 1857 pour la remplacer. Seul le portail d’entrée de style gothique de l’ancienne église subsiste encore.

Lors de la bataille de la Marne, les 5 et 6 septembre 1914, l’église de Neufmontiers est successivement transformée en hôpital de campagne par les troupes allemandes puis les troupes françaises.

A l’intérieur de l’église, des graffitis laissés par les blessés français et toujours visibles témoignent de cet épisode douloureux.


Porche et le clocher de l'église Saint-Barthélémy à Chauconin-Neufmontiers
Photographie du porche d’entrée et du clocher de l’église Saint-Barthélémy à Neufmontiers – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

La borne n°2 de la boucle de randonnée sur les pas de la brigade marocaine le 5 septembre 1914 devant l'église de Neufmontiers
Borne numéro 2 de la boucle de randonnée sur les pas de la brigade marocaine le 5 septembre 1914 située devant l’église de Neufmontiers – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Lors de la Bataille de la Marne, du 5 au 13 septembre 1914, l’église de Neufmontiers servit d’hôpital, l’autel faisant office de table d’opération.

Les murs de l’église recèle d’inscriptions poignantes, écrites au crayon, témoignages de détresse laissés par les soldats français blessés. Encore visibles de nos jours, ces messages sont préservés par une protection vitrée.

Malheureusement, le jour de mon passage à Chauconin-Neufmontiers l’église étant fermé, je n’ai pas pu photographier ces précieuses inscriptions.


Neufmontiers, septembre 1914, prisonniers et blessés allemands en compagnie de soldats français posant pour le photographe devant le parvis de l'église Saint-Barthélémy
Photographie de 1914, montrant des prisonniers et blessés allemands en compagnie de soldats français posant pour le photographe devant le parvis de l’église Saint-Barthélémy à Neufmontiers – (Source : Agence Meurisse © gallica.bnf.fr).

Neufmontiers, prisonniers blessés allemands sur la place de l'église
Prisonniers blessés allemands sur le parvis de l’église Saint-Barthélémy à Neufmontiers en septembre 1914 – (Source : Agence Meurisse © gallica.bnf.fr).

La photographie ci-dessous, vous montre le même endroit en juin 2017.


Façade d'entrée de l'église Saint-Barthélémy à Chauconin-Neufmontiers faisant face à l'ancienne mairie et écoles communales
Façade d’entrée de l’église Saint-Barthélémy à Chauconin-Neufmontiers, celle-ci fait face à l’ancienne mairie et écoles communales – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sources …

Site Internet de la commune de Chauconin-Neufmontiers (chauconin-neufmontiers.fr)

Chauconin-Neufmontiers (fr.wikipedia.org)

Guide Michelin des champs de bataille 1914-1918 – La Marne et la Champagne, livre en français, Editions Michelin, 2014.
Livre disponible sur le site Decitre.fr.
Livre disponible sur le site Amazon.fr.

Pour vous rendre sur le site …

L’église Saint-Barthélémy se situe en bordure de la D140, à proximité immédiate de la nouvelle mairie de Chauconin-Neufmontiers. Vous pourrez très facilement et gratuitement garer votre véhicule sur le parking de la mairie ou à côté de l’église.

Publié le

Mairie de Chauconin-Neufmontiers (77 – Seine-et-Marne)


Les façades Nord et Ouest de la mairie de Chauconin-Neufmontiers photographiées depuis l'allée du clos Lignon
Les façades Nord et Ouest de l’actuelle mairie de Chauconin-Neufmontiers, ancien logis principal de la ferme de monsieur Proffit. Le reste de la ferme fut incendiée par les allemands le 5 septembre 1914 – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

A propos de la mairie de Neufmontiers …

Ce n’est qu’en 1972 que les villages de Chauconin et de neufmontiers sont réunis pour former la commune actuelle de Chauconin-Neufmontiers. Appelé « Neufmontiers » au Moyen âge, le nom du village provient du latin « Monasterium » et signifie « nouveau monastère », faisant référence à un prieuré fondé au XIIIème siècle par l’abbaye de Sainte-Faron de Meaux.

Depuis 1987, la mairie de Chauconin-Neufmontiers est installée dans l’ancien corps de ferme Proffit, appelé jadis ferme de la Grand’ Cour. Il est à noter que les étables et les granges de cette ferme furent volontairement incendiés par les Allemands le 5 septembre 1914.

Le 5 novembre 2011, le maire de Chauconin-Neufmontiers et le Grand Consul du Maroc ont inaugurés la boucle de randonnée historique créée en l’honneur de la brigade marocaine. On trouve sur la façade Est de la mairie une plaque et le repère numéro 1 de cette randonnée audioguidée.


Les façades Nord et Est de la mairie de Chauconin-Neufmontiers photographiées depuis l'allée du clos Lignon
Photographie montrant les façades Nord et Est de la mairie de Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2017 Florence Le Maître).

La mairie de Chauconin-Neufmontiers et le monument aux morts 1914-1918 photographiés depuis la rue Charles Péguy
La façade Est de la mairie de Chauconin-Neufmontiers et le monument aux morts 1914-1918 photographiés depuis la rue Charles Péguy – (Photo © 2017 Florence Le Maître).

L’actuelle mairie de Chauconin-Neufmontiers est établi dans le bâtiment qui servait en 1914 d’habitation aux propriétaires de la ferme Proffit. Par chance, cette bâtisse ne fut que pillée par les soldats allemands du 82ème Régiment d’Infanterie de Réserve. Pour l’anecdote, sachez qu’on retrouva auprès du coffre-fort familiale une des fausses clefs à l’aide desquelles les allemands essayèrent de le forcer.

Dans la même journée du 5 septembre 1914, les granges et les étables furent incendiées par les allemands où près de 20.000 bottes de paille formèrent un brasier gigantesque visible à plusieurs kilomètres à la ronde et servit de point de repère aux régiments français en marche vers cette zone du champ de bataille.


Carte postale ancienne montrant les ruines de la ferme de monsieur Proffit incendiée par les allemands le 5 septembre 1914
Carte postale ancienne montrant les ruines de la ferme Proffit incendiée par les allemands le 5 septembre 1914 – (Source : © chauconin-neufmontiers.fr).

Photographie ancienne de la ferme proffit
La ferme Proffit photographiée avant la première guerre mondiale. Le bâtiment sur la gauche de la photographie héberge aujourd’hui l’actuelle mairie de Chauconin-Neufmontiers – (Source : © cartespostales.eu).

En 2011, une plaque fut apposée sur le côté gauche de la façade Ouest de la mairie en la mémoire de la brigade Marocaine qui s’illustra brillamment lors de la bataille du bois du télégraphe, le 5 septembre 1914.

Un repère en bois vernis marque l’emplacement du point de départ de la randonnée historique audioguidée « sur les pas de la brigade Marocaine le 5 septembre 1914 ». Le parcours est composé au total de 8 repères.


plaque et repère n°1 de la randonnée historique "sur les pas de la brigade Marocaine le 5 septembre 1914" sur le mur Est de la mairie de Chauconin-Neufmontiers
Mairie de Chauconin-Neufmontiers, plaque et repère n°1 de la randonnée historique « sur les pas de la brigade Marocaine le 5 septembre 1914 » – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

La plaque de la randonnée historique "sur les pas de la brigade Marocaine le 5 septembre 1914" apposée sur le mur de la mairie
La plaque de la randonnée historique « sur les pas de la brigade Marocaine le 5 septembre 1914 » apposée sur le mur de la mairie de Chauconin-Neufmontiers – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Repère n°1 de la randonnée historique "sur les pas de la brigade Marocaine le 5 septembre 1914" sur le mur de la mairie
Le repère n°1 de la randonnée historique « sur les pas de la brigade Marocaine le 5 septembre 1914 » – (Photo © 2017 Eric Le Maître).

Sources …

Site Internet de la commune de Chauconin-Neufmontiers (chauconin-neufmontiers.fr)

Guide Michelin des champs de bataille 1914-1918 – La Marne et la Champagne, livre en français, Editions Michelin, 2014.
Livre disponible sur le site Decitre.fr.
Livre disponible sur le site Amazon.fr.

Pour vous rendre sur le site …

Le mairie de Chauconin-Neufmontiers se situe sur l’ancien village de Neufmontiers, en face de l’église Saint-Barthélémy, l’entrée s’effectue depuis la rue Pierre Charton (D140). Vous pourrez facilement et gratuitement garer votre véhicule sur le parking de la mairie.