Publié le

Cimetière militaire britannique « Guards Grave » dans la forêt de Retz (Villers-Cotterêts – 02 – Aisne)

Quelques photos du lieu …

A propos du cimetière « Guards’ Grave » …

Il s’agit en fait d’une grande tombe commune dans laquelle furent enterrés en septembre 1914, par des habitants de la région réquisitionnés par les Allemands, les corps des soldats britanniques tués lors des combats d’arrière-garde de la clairière du « Rond de la Reine », le 1er septembre 1914, alors que les troupes allemandes avançaient irrémédiablement en direction de Paris.

En novembre 1914, des soldats de l’Irish Guards revinrent sur les lieux des combats et aménagèrent le cimetière pour lui donner l’apparence approximativement similaire à celle qu’elle a encore de nos jours.

Le cimetière « Guards’ Grave » contient les corps de 98 soldats britanniques, la plupart enterrés dans la tombe commune, seuls 4 officiers et 1 soldat possèdent une sépulture individuelle. Vingt soldats n’ont pas pu être identifiés, tous les autres possèdent une pierre tombale en marbre portant leur nom.

Parmi les quatre officiers enterrés dans ce cimetière, il y a le sous-lieutenant Georges Edward Cecil dont la famille a fait élevé à sa mémoire un monument situé au virage suivant, à environ deux cent mètres plus au Nord sur la D81.


Alignement de stèles autour de la tombe commune au cimetière "Guards Grave" à Villers-Cotterêts
Alignement de stèles autour de la tombe commune au cimetière « Guards Grave » à Villers-Cotterêts – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Plaque sur la tombe commune au cimetière "Guards Grave" à Villers-Cotterêts
Plaque sur la tombe commune au cimetière « Guards Grave » à Villers-Cotterêts – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

A gauche en descendant les quelques marches de l’escalier à l’entrée du cimetière, on trouve les tombes individuelles de quatre officiers britanniques tués le 1er septembre 1914 :
– Sous-lieutenant G. E. Cecil (Grenadiers Guards), lieutenant Lambton (Coldstream Guards), major Tisdall (Irish Guards), lieutenant-colonel Morris (Irish Guards).

Jusqu’en 1922, ces quatre officiers étaient enterrés dans le cimetière communal de Villers-Cotterêts.


Tombes de quatre officiers au cimetière "Guards Grave" à Villers-Cotterêts
Les tombes des quatre officiers britannique au cimetière « Guards Grave » à Villers-Cotterêts – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Tombe de E. Lucitt tué le 14 septembre 1914
Sépulture individuelle de E. Lucitt des Irish Guards, tué le 14 septembre 1914 à l’âge de 30 ans – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Sur le socle de la croix des sacrifices en pierre de taille, on peut lire l’inscription suivante :
Ici reposent / quatre-vingt / dix-huit / soldats / britanniques / tombés dans cette forêt / le 1er septembre / 1914″.

Sur le petit muret recouvert de silex qui entoure la fosse commune, on peut lire l’inscription suivante :
Le terrain de ce cimetière a été / concédé gratuitement par la nation / française comme lieu de sépulture / perpétuelle des héros des armées / alliées tombés pendant la Grande / Guerre de 1914-1918 et honorés ici ».


L'escalier qui mène à la croix des sacrifices du cimetière britannique de Villiers-Cotterêts
L’escalier en pierre de taille qui permet d’accéder au cimetière britannique de Villers-Cotterêts – (Photo © 2008 Eric Le Maître).

Sources …

Guards’ grave – Forêt de Retz – Villers-Cotterêts (www.picardie1418.com)

Cimetière militaire britannique « Guards’ Grave » – Villers-Cotterêts (horizon14-18.eu)

Pour vous rendre sur le site …

Le cimetière britannique « Guards Grave » se situe dans la forêt de Retz, sur la D81 entre Vivières et Villers-Cotterêts. Il n’y a pas de parking mais vous pouvez stationner sur le bas-côté de la route.

Publié le

L’Infanterie à la Mobilisation, officiers et sous-officiers, 2 Août 1914


Planches d’uniformes : L’Infanterie à la Mobilisation, officiers et sous-officiers, 2 Août 1914 – Infographie : André Jouineau
Pack de 2 planches d’uniformes : L’Infanterie à la Mobilisation, officiers et sous-officiers, 2 Août 1914 – Infographie : André Jouineau.

Planches d’uniformes « L’Infanterie à la Mobilisation, officiers et sous-officiers, 2 Août 1914 » …

Infographie : André Jouineau – 2 planches en couleur, JPEG HD, format A4, fichier ZIP à télécharger – Prix : 5,30 €.

Pack de 2 planches d’uniformes disponible sur le site Images de Soldats :
L’Infanterie à la Mobilisation, officiers et sous-officiers, 2 Août 1914

Publié le

Mémorial de la 3ème Division américaine (Château-Thierry – 02 – Aisne)

Quelques photos du lieu …

A propos du mémorial de la 3ème Division américaine …

Initialement place des Etats-Unis face à la M.A.F.A. (Maison de l’Amitié Franco Américaine), le mémorial de la 3ème division américaine est démoli en 1940. Les membres de l’association américaine de la 3ème division d’infanterie ont édifié ce nouveau monument, inauguré le 8 octobre 1961.

La 3ème division est créée en 1917 ; elle prend part aux combats de la seconde bataille de la Marne et contribue à la libération de Château-Thierry le 21 juillet 1918.

Grâce aux actions héroïques de ses soldats sur les champs de bataille, elle gagne ses titres de gloire – pour elle-même et pour la Force Expéditionnaire Américaine – et son nom « The Rock of the Marne » (Le Rocher de la Marne).

Elle combat pendant la seconde guerre mondiale en Afrique du Nord, en Italie, puis lors du débarquement en Provence ainsi qu’en France et en Allemagne.


Vue rapprochée des inscriptions du mémorial de la 3ème Division américaine à Château-Thierry
Vue rapprochée des inscriptions du mémorial de la 3ème Division américaine à Château-Thierry – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

Sur la partie gauche du mémorial de la 3ème division US, on peut lire :

Marne Division / To the heroic deeds / of the third infantry division United States army / World War I / Aux exploits héroïques / de la troisième division d’infanterie américaine / Première Guerre Mondiale ”.

Sur la partie centrale du mémorial de la 3ème division US, on peut lire :

IN MEMORIAM / 1917 – 1918 / 1942 – 1945 ”.

Sur la partie droite du mémorial de la 3ème division US, on peut lire :

Marne Division / To the heroic deeds / of the third infantry division United States army / World War II / Aux exploits héroïques / de la troisième division d’infanterie américaine / Seconde Guerre Mondiale ”.


Carte postale de l'ancien monument de la 3ème Division américaine à Château-Thierry
Carte postale montrant l’ancien monument de la 3ème Division américaine situé place des Etats-Unis à Château-Thierry et détruit en 1940 – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

L'avion devant le mémorial de la 3ème division américaine à Château-Thierry
Œuvre représentant un avion de la Grande Guerre située devant le mémorial de la 3ème division américaine à Château-Thierry – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

Pour vous rendre sur le site …

Le mémorial de la 3ème division américaine se situe place Jean Moulin (grand parking), en bordure de l’avenue Jules Lefebvre et juste en face du monument Jean Moulin. Parking gratuit.

Publié le

L’Infanterie à la Mobilisation, 2 Août 1914


Planche d’uniforme : L’Infanterie à la Mobilisation, 2 Août 1914 – Infographie : André Jouineau
Planche d’uniforme : L’Infanterie à la Mobilisation, 2 Août 1914 – Infographie : André Jouineau.

Planche d’uniforme « L’Infanterie à la Mobilisation, 2 Août 1914 » …

Infographie : André Jouineau – En couleur, JPEG HD, format A4 et à télécharger – Prix : 2,65 €.

Planche d’uniforme disponible sur le site Images de Soldats :
L’Infanterie à la Mobilisation, 2 Août 1914

Publié le

Plaque commémorative à la mémoire du 153ème régiment d’infanterie (Château-Thierry – 02 – Aisne)


La plaque et le pupitre à la mémoire du 153ème Régiment d'Infanterie
La plaque et le pupitre à la mémoire du 153ème Régiment d’Infanterie place de l’Hôtel de ville à Château-Thierry – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

A propos de la plaque commémorative …

En 1931, le conseil municipal approuve la pose d’une plaque commémorative des combats menés par les Français à Château-Thierry dont les troupes colonilaes du général Marchand, les troupes du général de Mondésir et le 153ème régiment d’infanterie du général Matter.

21 juillet 1918, 14 heures. Laconique et sobre, le communiqué annonce que « ce matin les troupes françaises sont entrées dans Château-Thierry ».
Les 146ème, 153ème et le 156ème régiment d’infanterie poursuivent toujours les Allemands en retraite. Extrait : Château-Thierry et ses environs dans la tourmente. Pierre Dremont.

Arrivé par la rue de la Mare Aubry, le 153ème RI contourne la ville par Courteau et Saint-Martin et rejoint les Chesneaux où il installe son poste de commandement.


Plaque à la mémoire des régiments coloniaux et du 153ème régiment d'infanterie
Château-Thierry – Plaque à la mémoire des régiments coloniaux et du 153ème régiment d’infanterie – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

Pupitre dédié à la plaque en mémoire du 153ème régiment d'infanterie
Château-Thierry – Pupitre dédié à la plaque en mémoire du 153ème régiment d’infanterie – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

Sur la plaque commémorative, on peut lire :

A LA GLOIRE / DES RÉGts COLONIAUX / DU GÉNÉRAL MARCHAND / QUI DÉFENDIRENT CHÂTEAU-THIERRY / FIN MAI – 1er JUIN 1918 / DES TROUPES DU GÉNÉRAL MONDÉSIR / PARTICULIÈREMENT / DU 153e RÉGIMENT D’INFANTERIE / QUI DÉLIVRÈRENT LA VILLE / 21 JUILLET 1918″.


Plaque reproduisant le décret conférant la Légion d'Honneur à la ville de Château-Thierry
Château-Thierry – Plaque commémorative reproduisant le décret conférant la Légion d’Honneur à la ville de Château-Thierry – (Photo © 2016 Eric Le Maître).

Sur la plaque commémorative, on peut lire :

DECRET conférant la Légion d’honneur / à la ville de Château-Thierry / LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE / Sur le rapport du ministre de la guerre et du ministre/ de l’intérieur, / DÉCRÈTE : / Art. 1er. La croix de chevalier de la Légion d’honneur est / conférée à la ville de Château-Thierry, pour le motif suivant : / « Vieille cité de l’Ile-de-France où, par deux fois, l’ennemi / crut atteindre le cœur de la patrie. / « Chef-lieu d’un arrondissement particulièrement ravagé / par les luttes héroïques où fut scellée dans le sang l’amitié / américaine. / « A payé de sa ruine les combats glorieux au cours desquels / les alliés brisèrent l’élan de l’ennemi et le contraignirent, / le 18 juillet 1918, à un recul définitif. Croix de guerre » / Fait à Rambouillet, le 17 juillet 1920 / Signé : P. DESCHANEL. ».

Cette plaque commémorative était auparavant apposée sur le côté gauche de la façade de l’Hôtel de ville.

Pour vous rendre sur le site …

La plaque commémorative à la mémoire du 153ème régiment d’infanterie se situe sur la place de l’Hôtel de ville, plus précisément entre le ciméma-théâtre et l’Hôtel de ville de Château-Thierry. Vous avez la possibilité de garer gratuitement votre véhicule sur plusieurs parking du centre ville ou aux abords de La Marne.

Publié le

L’Infanterie Allemande, 1916


Planche d’uniforme : L’Infanterie Allemande, 1916 – Infographie : André Jouineau
Planche d’uniforme : L’Infanterie Allemande, 1916 – Infographie : André Jouineau.

Planche d’uniforme « L’Infanterie Allemande, 1916 » …

Infographie : André Jouineau – En couleur, JPEG HD, format A4 et à télécharger – Prix : 2,65 €.

Planche d’uniforme disponible sur le site Images de Soldats :
L’Infanterie Allemande, 1916

Publié le

Nécropole nationale militaire des Chesneaux (Château-Thierry – 02 – Aisne)

Quelques photos du lieu …

A propos de la nécropole nationale de Château-Thierry…

Créée en 1919 à l’emplacement d’un petit cimetière militaire américain provisoire, la nécropole nationale militaire des Chesneaux, grande d’une superficie de 9.480 m², témoigne de la reconnaissance nationale envers ceux qui sont morts au champ d’honneur en 1914-1918.

Elle regroupe les dépouilles de soldats tués principalement pendant la seconde bataille de la Marne en 1918 et provenant de cimetières provisoires du secteur de la vallée de la Marne et des environs (Belleau, Chapelle-Monthodon, Clignon, Cote 204, Jaulgonne, Marchais-en-Brie, Saint-Agnan, Tréloup, Vaux).


Ossuaire A de la nécropole nationale militaire des Chesneaux à Château-Thierry
Ossuaire A de la nécropole nationale militaire des Chesneaux à Château-Thierry – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

La nécropole nationale militaire des Chesneaux à Château-Thierry dispose de deux ossuaires.

Sur l’ossuaire A, on peut lire :

OSSUAIRE A / Ici reposent / 355 INCONNUS / Parmi lesquels : / DUVAL LEON / Caporal télégraphiste – 137e R.I. / MILLAND FRANCIS / Classe 1917 – 7e B.G. / CAMTY JEAN – 356e R.I. ».


Ossuaire A de la nécropole nationale militaire des Chesneaux à Château-Thierry
Ossuaire B de la nécropole nationale militaire des Chesneaux à Château-Thierry – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Sur l’ossuaire B, on peut lire :

OSSUAIRE B / Ici reposent / 343 INCONNUS / Parmi lesquels : / LEVERNE RAYMOND / 18e B.C.P. / GUERILLON ADRIEN / 18e B.C.P. / FEVRIER ANDRE / 6e R.C. ».


Le Linceul oeuvre du sculpteur Achille Jacopin
« Le Linceul » oeuvre du sculpteur Achille Jacopin – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

« Le linceul », monument aux morts sculpté par un artiste local Achille Jacopin, représente un grenadier de la Garde Impériale de Napoléon Ier tombé lors de la retraite de Russie en 1812 et partiellement enseveli sous la neige.


Plaque fixé sur le monument aux morts "Le Linceul"
« Le Linceul » – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Sur une plaque apposée sur le socle du monument « Le Linceul », on peut lire :

LE MONUMENT OFFERT A SA VILLE NATALE / PAR LE SCULPTEUR ACHILLE JACOPIN / A ETE ERIGE EN 1916″.


Le monument "Le Linceul" photographié de face
Le monument « Le Linceul » photographié de face et dans son ensemble – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Gros plan sur la partie haute du grenadier de la Garde Impériale
Gros plan sur la partie haute du grenadier de la Garde Impériale sculptée par Achille Jacopin – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Dans la nécropole sont inhumés 2.098 Français dont des Africains, ainsi que 9 soldats Britanniques et 4 Russes.

Deux soldats français morts pendant la seconde guerre mondiale sont également inhumés dans le cimetière militaire de Château-Thierry.


4 tombes de soldats britanniques enterrés parmi leurs frères d'armes français
Quatre tombes de soldats britanniques enterrés parmi leurs frères d’armes français – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

La nécropole militaire de Château-Thierry à la particularité de réunir dans un seul lieu des militaires de plusieurs nationalités et de plusieurs confessions religieuses comme en témoigne les photographies ci-dessus et ci-dessous.


Tombe individuelle du militaire britannique F. Nuth décédé en mai 1918
Tombe individuelle du militaire britannique F. Nuth décédé en mai 1918 – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Sépulture de Souleymann Kaikoumana du 67e B.T.S.
Sépulture de Souleymann Kaikoumana du 67e B.T.S. – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Tombe de Pierre Joseph Colardeau, du 146ème R.I., mort pour la France le 6 juillet 1918
Tombe de Pierre Joseph Colardeau, du 146ème R.I., mort pour la France le 6 juillet 1918 – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Tombe de Salah Ben Amida Amara du 8ème Tirailleurs Indochinois
Tombe de Salah Ben Amida Amara du 8ème Tirailleurs Indochinois – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Tombe de Sun Van Nho du 12ème Tirailleurs sénégalais
Tombe de Sun Van Nho du 12ème Tirailleurs sénégalais – (Photo © 2009 Eric Le Maître).

Photographie de la nécropole nationale des Chesneaux prise après la guerre
Photographie de la nécropole nationale des Chesneaux prise après la guerre – (Source : gallica.bnf.fr).

Sources …

Nécropole française – Château-Thierry (www.picardie1418.com)

Château-Thierry (fr.wikipedia.org)

Lien utile …

Liste des soldats français inhumés dans ce cimetière.

Pour vous rendre sur le site …

La nécropole nationale militaire des Chesneaux est accolée à la fois à la D1 d’un côté et à la rue Léon Lhermitte de l’autre. Elle est également située en face du cimetière communal de Château-Thierry (rue Léon Lhermitte) devant lequel je vous recommande de vous garer si vous venez sur les lieux en voiture.

Publié le

L’Infanterie, la métamorphose, octobre 1914-mars 1915


Planches d’uniformes : L’Infanterie, la métamorphose, octobre 1914-mars 1915 – Infographie : André Jouineau
Pack de 2 planches d’uniformes : L’Infanterie, la métamorphose, octobre 1914-mars 1915 – Infographie : André Jouineau.

Planches d’uniformes « L’Infanterie, la métamorphose, octobre 1914-mars 1915 » …

Infographie : André Jouineau – 2 planches en couleur, JPEG HD, format A4, fichier ZIP à télécharger – Prix : 5,30 €.

Pack de 2 planches d’uniformes disponible sur le site Images de Soldats :
L’Infanterie, la métamorphose, octobre 1914-mars 1915